Les projets d’Anne Hidalgo pour Paris

Anne Hidalgo veut végétaliser la capitale, et plus particulièrement le périphérique. Pour en faire une « ceinture verte. » Quels sont ses projets pour Paris ?

Un périph végétal ?

La maire de Paris a de grands projets pour la capitale. Ce mercredi 18 mai, lors d’une conférence de presse, Anne Hidalgo a déclaré que le périphérique est une « ceinture grise que nous voudrions voir transformer en ceinture verte ». Elle ambitionne ainsi de végétaliser dix hectares en y plantant 50 000 arbres.

Pour ce faire, il faudra réduire le nombre de voies de circulation. Un projet prévu pour 2030, qui promet « un cadre de vie plus harmonieux, plus agréable » aux 500 000 habitants vivant à proximité de cet anneau circulaire de 35 km.

Une bonne nouvelle pour l’écologie ! Mais malgré les nouvelles très alarmantes sur le réchauffement climatique, les automobilistes risquent encore une fois de s’opposer au projet d’Anne Hidalgo.

À lire aussi

SMS d’Éric Zemmour : le Parquet de Paris ouvre une enquête

SMS d’Éric Zemmour : le Parquet de Paris ouvre une enquête

La transformation des Champs-Élysées

En plus de végétaliser le périphérique, Anne Hidalgo souhaite aussi transformer les Champs-Élysées. En effet, pour les Jeux Olympiques de 2024, l’ex-candidate à la présidentielle souhaite effectuer des « réparations » et des « embellissements » de l’avenue. Là encore, elle souhaite planter plus de 400 arbres et rénover les trottoirs. Faisant appel au designer belge Ramy Fischler, l’idée est de « réenchanter l’une des vitrines les plus emblématiques de la capitale (…). Qui souffre d’avoir beaucoup perdu de sa splendeur dans les trente dernières années ».

Aussi sur Mediavenir

Un homme déguisé en vieille dame tente de détruire La Joconde « pour la planète »

Mais surtout, Anne Hidalgo souhaite rénover les jardins des Champs-Élysées. « Avec plus de 15.000 m² de nouvelles plantations, 7.000 m² de routes transformées en allées de jardins et plus de 100 nouveaux arbres ». La place de l’Étoile Charles-de-Gaulle sera également réaménagée, avec une réduction du nombre de files pour les voitures. La maire de Paris envisage également une « extension du jardin des Tuileries jusqu’à l’Obélisque ».

Mais les projets d’Anne Hidalgo ne s’arrêtent pas là. En effet, elle avait également envisagé de piétonniser la place du Trocadéro. En imaginant une promenade végétalisée qui partirait de la place du Trocadéro, jusqu’à l’école Militaire. Cependant, son projet a été refusé par la préfecture de Paris, qui s’oppose à la fermeture du pont d’Iéna et du quai Branly pour les automobilistes.

« La fermeture à la circulation générale du Pont d’Iéna générera des reports de circulation importants sur les ponts de l’Alma, Grenelle et Bir-Hakeim et, dans une moindre mesure, sur les ponts Alexandre III et de la Concorde » a indiqué le préfet de police Didier Lallement.

Présidentielle : Anne Hidalgo s'en prend à Brigitte Macron