Covid-19 : la Corée du Nord déploie l’armée pour limiter l’épidémie

Coupée du monde depuis deux ans, la Corée du Nord recense ses premiers cas de Covid-19. Le dirigeant Kim Jong-un a mobilisé l’armée pour lutter contre la propagation du virus.

Le pays dépassé par la situation

Depuis deux ans, le monde entier lutte contre la pandémie de Covid-19. Mais pour la Corée du Nord, ce n’est que le début. En effet, le pays s’était isolé du monde pour que le virus n’arrive pas sur son territoire. Mais compte tenu de la flambée épidémique du variant Omicron dans les pays voisins, c’était peine perdue.

Résultat, le pays recense ses premiers cas, et risque d’avoir du mal à s’en sortir. En effet, non seulement la population n’est pas vaccinée. Mais en plus, le pays possède un très mauvais système de santé. Il a d’ailleurs été classé 193 sur 195, par une étude de l’université américaine Johns-Hopkins. Les hôpitaux sont très peu équipés et n’ont presque pas d’unités de soins intensifs. À cela s’ajoute le peu de matériel dont dispose la Corée du Nord pour tester sa population et la soigner.

Résultat, le dirigeant Kim Jong-un s’en est pris aux autorités sanitaires du pays, en dénonçant leur mauvaise gestion de l’épidémie, qualifiant leur attitude d’irresponsable. Actuellement, 1 213 550 personnes ont été contaminées. Dont 50 sont mortes et 564 860 sont sous traitement médical, selon KCNA, l’agence centrale de presse coréenne. Qui ne fait pas mention du Covid-19, mais de « fièvre ».

L’armée déployée

Kim Jong-un s’est également agacé que les pharmacies ne soient pas ouvertes 24h/24. Il a accusé les fonctionnaires chargés de l’approvisionnement en médicaments de ne pas avoir « retroussé leurs manches » et de ne pas avoir « évalué correctement la crise actuelle ».

À lire aussi

Pourquoi l’Allemagne contourne la Constitution pour renforcer son armée

L’Allemagne contourne sa Constitution pour renforcer son armée

Aussi sur Mediavenir

Qu’est-ce que la variole du singe qui se répand en Europe ?

Qu’est-ce que la variole du singe qui se répand en Europe et en Amérique ?

Ainsi Kim Jong-un a décidé de prendre lui-même en charge la gestion de la crise. Il a donc déployé l’armée et leur a ordonné de « stabiliser immédiatement l’approvisionnement en médicaments à Pyongyang ».

D’après KCNA, le dirigeant souhaite s’inspirer de la stratégie de la Chine pour contenir le virus. Soit en imposant des confinements réguliers, dès l’apparition de cas. Mais aussi de tracer et d’isoler automatiquement les personnes contaminées.

Pour rappel, en France, depuis ce lundi 16 mai, le port du masque n’est plus obligatoire dans les transports en commun. Soit, dans les métros, les bus, les trains, les avions et les taxis. Même si le ministre de la Santé, Olivier Véran recommande de le garder. En effet, même si le nombre de cas diminue fortement, on recense toujours environ 30 000 cas par jour.

Covid-19 : la liste des lieux où le port du masque reste encore obligatoire