Une femme serbe accusée d’avoir tué son mari et de l’avoir émasculé

En Serbie, une femme de 46 ans est accusée d’avoir violemment tué son mari, puis de l’avoir émasculé. Le tout, devant ses enfants.

Une scène d’une terrible violence

Âmes sensibles s’abstenir. C’est une scène d’une extrême violence qui se serait déroulée en Serbie dans la ville de Zrenjanin. Dans la nuit du 10 mai dernier, Teresa Peric, une femme serbe de 46 ans aurait commis l’irréparable. Elle est accusée d’avoir tué son mari dans des conditions très violentes.

En effet, Teresa Peric, en couple depuis deux ans avec son mari Srdjan Peric, âgé de 42 ans, aurait d’abord drogué son époux dans la soirée du 10 mai. Puis, elle aurait commencé à le poignarder, dans leur maison familiale, le tout devant sa fille qui a assisté à toute la scène. Ainsi, d’après l’adolescente, Srdjan Peric se serait réveillé au premier coup de couteau reçu. Il aurait alors tenté de s’échapper en rampant. La jeune fille est alors partie chercher son frère à l’aide, et elle aurait entendu un bruit de tronçonneuse. Et c’est là que les enfants de Teresa Peric ont découvert avec horreur, le corps mutilé de leur beau-père. En effet, Teresa Peric aurait émasculé son mari en lui sectionnant les testicules à la tronçonneuse. Puis elle aurait ensuite fait bouillir le tout dans une casserole.

Le couple souffrait de troubles mentaux

La jeune fille a déclaré que sa mère avait mentionné plusieurs fois l’envie de tuer son mari. Le couple connaissait de nombreuses crises. Et notamment en raison de problèmes de jalousie, et de la paresse de la victime. Ils se séparaient puis se remettaient ensemble régulièrement. La quadragénaire avait déjà tenté d’assassiner son époux en mettant le feu au lit conjugal pendant qu’il dormait.

Aussi sur Mediavenir

Une Américaine accusée d’avoir jeté les cendres de la mère de son petit ami dans un lac

Par ailleurs, Srdjan Peric avait déjà passé un moins en détention et avait interdiction d’approcher sa femme. Mais le couple n’a pas tenu compte de cette restriction d’éloignement et s’était finalement rabiboché.

À lire aussi

Facebook accusé d’avoir bloqué du contenu gouvernemental pour contourner une loi

Facebook accusé d’avoir bloqué du contenu gouvernemental pour faire pression sur le Parlement australien

Les voisins ont indiqué aux enquêteurs que le couple souffrait de troubles mentaux. Ainsi, ils prenaient tous les deux des médicaments. Teresa Peric est la mère de quatre enfants, tous conçus avec quatre pères différents. Cependant, elle n’avait pas d’enfant avec son dernier mari. Cette dernière consommait régulièrement des substances illicites, toujours selon les voisins. Pour le moment, nous ne disposons pas de plus amples détails concernant son audience.

Zoophilie : un homme de 25 ans accusé d’avoir violé une chèvre