Carte d’identité, passeport : un « plan d’urgence » pour accélérer les délais

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement a présenté le « plan d’urgence » visant à réduire les délais de renouvellement des cartes d’identité et des passeports.

Une hausse des demandes de renouvellement inédite

Le gouvernement a mis en place un « plan d’urgence » afin de réduire les délais pour obtenir le renouvellement des cartes d’identité et des passeports. Ainsi, ce mercredi 4 mai, à l’issue du Conseil des ministres, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement a détaillé les mesures de ce plan inédit.

Actuellement, il faut compter en moyenne 65 jours en France pour obtenir un rendez-vous en mairie. Alors que l’année précédente, ce délai était de douze jours seulement. « Dans certains départements, les délais d’attente peuvent dépasser les 100 jours », précise le ministère de l’Intérieur.

Ces délais rallongés s’expliquent par une hausse inédite du nombre de demandes de renouvellement. En effet, durant les deux années de pandémie de Covid-19, de nombreux Français ont laissé de côté ces démarches. Résultat, ils se rattrapent aujourd’hui, ce qui crée un embouteillage en mairie. Selon Anne-Gaëlle Baudouin, la directrice générale de l’ANTS (Agence nationale des titres sécurisés), 1,3 millions de Français seraient dans ce schéma.

Mais le rattrapage post Covid n’est pas la seule explication. Le Brexit jouerait également un rôle dans l’affaire. En effet, désormais, la carte d’identité ne suffit plus pour aller au Royaume-Uni. Ainsi, de nombreux Français renouvelleraient en masse leur passeport pour voyager. À cela s’ajoute l’attractivité de la nouvelle carte d’identité mise en place l’année dernière.

À lire aussi

Quels sont les projets de Jean Castex après sa démission ?

Quels sont les projets de Jean Castex après sa démission ?

Aussi sur Mediavenir

Le gouvernement va lancer une application d’identité numérique

Le gouvernement va lancer une application d’identité numérique

Le plan d’urgence du gouvernement

Pour accélérer les démarches, l’exécutif a donc mis en place un certain nombre de mesures. À commencer par la création de 400 dispositifs de recueil des équipements. Déployés dans les mairies, ils permettront d’effectuer 50 000 demandes supplémentaires de carte d’identité ou de passeport. Parallèlement, le gouvernement a mis en place le recrutement de 160 nouveaux agents depuis janvier 2022. Cela constitue une augmentation de 30% des effectifs.

Les demandes de renouvellement à des fins professionnelles passeront en priorité. Et « les cartes d’identité et les passeports expirés depuis moins de 5 ans seront valides pour les examens de mai et juin ainsi que pour passer l’examen du permis de conduire », a précisé Gabriel Attal.

Ainsi, pour financer ces mesures, le gouvernement a sorti une « enveloppe exceptionnelle de 10 millions d’euros » à destination des « communes qui se mobiliseront dans cet effort collectif ».

Les mauvais élèves de l’Assemblée, non réinvestis par Macron aux législatives