Jean-Michel Macron admire son fils et juge les Français « ingrats »

Le père d’Emmanuel Macron a accordé un entretien à l’Est Républicain. Des relations familiales au bilan présidentiel, voici les opinions de Jean-Michel Macron. 

« Les Français sont très ingrats, mais ce n’est pas nouveau »

« Il a eu beaucoup de mérite » estime Jean-Michel Macron à propos de son fils. À l’occasion d’un entretien pour le quotidien l’Est Républicain, le neurologue a salué le bilan d’Emmanuel Macron. Dans l’ensemble, Jean-Michel Macron a déclaré approuver la politique de son fils président à « 90% » car « on est jamais d’accord à 100% ». Restant évasif sur ces 10% qu’il désapprouve, il a préféré mettre l’emphase sur le positif de la situation. « J’ai beaucoup d’admiration pour la façon dont il dirige l’État actuellement » a-t-il admis. 

À lire aussi : Jean Castex présentera sa démission en cas de second mandat d’Emmanuel Macron

Entre la gestion de la crise sanitaire et la crise en Ukraine, le président a selon lui « beaucoup de mérite ». « Je trouve qu’il faut avoir beaucoup de courage et que les Français sont très ingrats, mais ce n’est pas nouveau » a lancé Jean-Michel Macron. Les difficultés que le président a traversé durant ce quinquennat sont pour lui preuve d’un certain « courage ». Quant à l’issue du second tour, même s’il s’est avoué « inquiet », il a déclaré « reste[r] confiant ». 

À lire aussi : Accusée de détournement de fonds publics, Le Pen dénonce un « coup fourré » de l’UE

À lire aussi

Présidentielle : Qu’attendre du nouveau quinquennat d’Emmanuel Macron ? 

Qu’attendre du nouveau quinquennat d’Emmanuel Macron ? 

Aussi sur Mediavenir

Débat 2022 : ce qu’il faut retenir de l’affrontement Macron-Le Pen

Une proximité familiale relative 

Interrogé sur les rapports familiaux, le père d’Emmanuel Macron a déclaré : « Je vais le voir de temps en temps mais pas souvent ». Résident à Amiens, ville d’enfance du président, Jean-Michel Macron a confié avoir été présent au meeting du 2 avril, à Nanterre. Quant à la dernière visite de son fils, il se rappelle la date exacte. « La dernière fois qu’il est venu gentiment me voir [à Amiens], c’était le 21 novembre 2019, à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle faculté de sciences d’Amiens ». Des visites peu fréquentes expliquées par « l’emploi du temps » chargé du président de la République. Jean-Michel Macron a également précisé ne pas encore savoir s’il serait présent en cas de réélection, comme il l’a été en 2017. 

À la question sur Brigitte Macron, compagne d’Emmanuel Macron, le neurologue a simplement répondu « ça les regarde ». Le père du président a déclaré tenir profondément à « la (…) valeur [de] la liberté ». « La suite a d’ailleurs montré que c’était quelque chose de solide » a-t-il conclu. Jean-Michel Macron a toutefois profité de cet entretien pour évoquer le livre d’Anne Fulda, « Macron, un jeune homme si parfait ». Portrait biographique du président, que le neurologue a qualifié de « contes d’enfants ». 

Valérie Pécresse ne prendrait pas Emmanuel Macron comme ministre