Quels pouvoirs détient le Premier ministre ?

La question de la nomination du futur Premier ministre est sur toutes les lèvres. Mais quel rôle joue-t-il précisément ? Quels pouvoirs détient-il ?

Le rôle du Premier ministre

La fonction de Premier ministre a été instaurée en France en 1959. Et c’est Michel Debré qui a occupé cette fonction en premier. Son poste appartient au pouvoir exécutif qu’il partage avec le président et c’est la Constitution qui fixe ses pouvoirs. Le Premier ministre est nommé par le président de la République, qui peut également le démettre de ses fonctions.

En tant que chef du gouvernement, il a pour mission d’assurer la coordination de l’action gouvernementale. Ainsi, à la manière d’un chef d’orchestre, il doit éviter que les autres ministres prennent des décisions contradictoires. Cependant, il ne bénéficie pas d’une position hiérarchique sur les autres ministres. En effet, il ne peut pas les contraindre dans des décisions non souhaitées par ces derniers. Il a à sa charge la défense nationale et l’exécution des lois. Exerçant le pouvoir réglementaire, soit les normes juridiques en dehors du domaine de la loi, il signe les décrets.

Selon l’article 21 de la Constitution : « Le Premier ministre dirige l’action du Gouvernement. Il est responsable de la défense nationale. Il assure l’exécution des lois. (…) Il exerce le pouvoir réglementaire et nomme aux emplois civils et militaires. Il peut déléguer certains de ses pouvoirs aux ministres. Il supplée, le cas échéant, le Président de la République dans la présidence des conseils et comités prévus à l’article 15. Il peut, à titre exceptionnel, le suppléer pour la présidence d’un conseil des ministres en vertu d’une délégation expresse et pour un ordre du jour déterminé. »

Dans le cas d’une cohabitation

Même si le Premier ministre est directement nommé par le chef d’État, il appartient généralement à la majorité de l’Assemblée nationale. En effet, l’Assemblée nationale a le pouvoir de renverser le chef du gouvernement. Ainsi, on parle de cohabitation, lorsque la majorité de l’Assemblée nationale n’appartient pas au parti politique du président de la République. Le chef d’État et le chef du gouvernement se partagent donc les pouvoirs, comme cela était le cas lors des mandats de François Mitterrand et Jacques Chirac.

À lire aussi

Quels sont les projets de Jean Castex après sa démission ?

Quels sont les projets de Jean Castex après sa démission ?

Aussi sur Mediavenir

Mélenchon Premier ministre ? Pourquoi la décision ne revient-elle pas aux Français ?

Pourquoi Mélenchon demande-t-il aux Français de l’élire Premier ministre ?

Durant son mandat, « Chirac n’a pas pu empêcher les 35 heures, le Pacs ou la Couverture maladie universelle » a rappelé Dominique Rousseau, professeur de droit public à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Et durant le mandat de François Mitterrand, ce dernier avait refusé de signer certaines ordonnances. « Chirac avait transformé ses ordonnances en lois, qui avaient été adoptées, et Mitterrand avait dû les promulguer ».

Ainsi, les élections législatives constituent un enjeu majeur pour la mise en application du programme du président. Par ailleurs, Jean-Luc Mélenchon a appelé ses électeurs à l’élire Premier ministre. Même si sa nomination à ce poste par Emmanuel Macron est peu probable, il souhaite que son parti soit le plus représenté à l’Assemblée nationale.