42 cas de salmonellose recensés par Santé Publique France

Santé Publique France a fait le point sur la situation des cas de salmonellose en France dans un communiqué publié ce jeudi. Au total, 42 cas ont été recensés, dont au moins 32 semblent liés à la consommation de chocolat Kinder. 

42 cas de salmonellose répartis à travers la France

« Tous les cas rapportent, avant le début de leurs symptômes, (…) la consommation de chocolats de la marque citée ici. » Interrogées par Santé Publique France, ce sont 32 personnes au total qui ont déclaré avoir consommé des produits de la marque Kinder avant leur contamination. Ce chiffre représente 76% du nombre total de cas en France. Un communiqué publié ce jeudi indique que, selon les dernières informations, 42 cas ont été recensés à la date du 19 avril 2022. 

À lire aussi : Carlos Ghosn : la justice française émet un mandat d’arrêt international contre l’ancien patron de Renault

42 cas répartis sur onze régions françaises. Les deux régions les plus touchées ont été l’Île-de-France et la Provence-Alpes-Côtes d’Azur avec 7 cas chacun. Le Grand-Est a recensé 6 cas, 4 dans les Hauts-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes. La Nouvelle-Aquitaine, la Bourgogne-Franche-Comté et la Normandie ont dénombré chacune 3 cas. 2 cas pour la Bretagne et l’Occitanie, et un seul pour la Corse. Ces malades n’ont dans l’ensemble pas provoqué de symptômes graves même si Santé Publique France dénombre 13 hospitalisations. L’agence précise que ces personnes « sont toutes sorties depuis ». 

À lire aussi : Une élection présidentielle peut-elle être annulée en cas de forte abstention ?

À lire aussi

Après l’Espagne, un congé menstruel possible en France ?

Après l’Espagne, un congé menstruel possible en France ?

Aussi sur Mediavenir

La France a déjà épuisé toutes ses ressources planétaires pour l’année

La France a déjà épuisé toutes ses ressources planétaires pour l’année

La bactérie présente dans une grande partie des produits Kinder

Les principaux symptômes des cas de salmonellose ont été listé, afin de déterminer au plus vite l’apparition de nouveaux cas. L’Agence décrit des « troubles gastro-intestinaux » et une « fièvre dans les 72h qui suivent la consommation ». En effet, l’Institut Pasteur rappelle que c’est principalement l’entérobactérie « salmonella » qui est à l’origine de la maladie. Ces entérobactéries « sont le plus souvent transmises à l’homme par le biais d’aliments contaminés » rappelle le centre de recherche. C’est pourquoi, le 4 avril le groupe Ferrero s’est vu contraint de retirer du marché plusieurs de ses produits Kinder.

À lire aussi : La ville de Béziers recense à son tour des cas de piqûres en boîte de nuit

Les autorités sanitaires ont en effet détecté la bactérie responsable de la salmonellose dans les chocolats de la marque. Des Kinders surprises aux calendriers de l’avent en passant par les Chocobons, la liste complète est disponible sur le site Rappel.conso.gouv. De plus le ministère de la Santé rappelle  » [qu’]il est demandé aux personnes détenant ces produits de ne pas les consommer ». Si la salmonellose n’est dans la plupart des cas pas dangereuse, certaines catégories de populations peuvent développer des formes plus graves. C’est le cas des personnes âgées, immunodéprimées, des femmes enceintes mais aussi des jeunes enfants. À noter que l’âge médian des cas recensés par Santé Publique France était de 3 ans. 

15 fois plus de vols de vélos en France comparé à la Suisse