« Justice pour Patrick » : des vidéos montrent un officier tirer sur un homme noir

Le 4 avril, le Congolais Patrik Lyoya a été tu•é par balle par un officier. Des vidéos diffusées par la police locale montrent l’horreur de la scène.

Des vidéos accablantes

« C’est à nouveau le meur•tre insensé d’une personne noire aux États-Unis par ceux qui sont censés les protéger » a déclaré l’avocat Ben Crump. Il représente la famille de Patrick Lyoya, un homme noir tu•é par un officier de police le 4 avril. Des vidéos diffusées par le chef de la police de Grands Rapids, Eric Windstrom permettent d’appréhender la situation. Body camera, dash cam, caméra de surveillance… Des images qui montrent une scène accablante. 

À lire aussi : Une forte mobilisation pour Melissa Lucio, condamnée au Texas

On y voit le policier interpeller Lyoya, qui circulait apparemment avec une mauvaise plaque d’immatriculation. Le Congolais de 26 ans, après avoir tenté d’échapper à l’officier lutte pour ne pas se faire tas•er. « Ils ont l’air de lutter pour le tas•er pendant environ 90 secondes », a observé Eric Windstrom. À la fin de la vidéo, on voit l’agent de police à genoux sur le dos de Lyoya avant de lui tirer dans la tête. La police mène actuellement une investigation et le verdict n’est pas encore tombé. Toutefois, si ces vidéos ne représentent pas « toutes les preuves », elles demeurent des « preuves importantes » selon Eric Windstrom.

À lire aussi : Partygate : des sanctions historiques pour Boris Johnson

À lire aussi

COVID-19 : À Beijing, une manifestation étudiante contre le confinement

À Beijing, des étudiants manifestent contre le confinement

Aussi sur Mediavenir

Traiter un homme de chauve relève désormais du harcèlement sexuel au Royaume-Uni

Traiter un homme de chauve relève du harcèlement sexuel, juge un tribunal anglais

L’appel à la justice de la famille Lyoya

« Il s’agit d’une vidéo contenant les informations dont je dispose, mais il toute une enquête est en train d’être menée actuellement par la police du Michigan. » a déclaré Eric Windstrom. L’officier en question demeurera anonyme tant qu’il n’y aura pas de condamnation. Il est temporairement relevé de ses fonctions, le temps de l’investigation. La famille de Lyoya est révoltée de ce traitement et tente actuellement de connaître son identité.  En effet, ils ont déclaré vouloir connaître son nom et son visage afin de pouvoir se dire « voilà la personne qui a tu•é un être cher ». 

À lire aussi : Une vidéo montre des soldats ukrainiens avec des prisonniers russes

L’avocat qui les représente, Ben Crump a dénoncé : « La police a escaladé un simple contrôle routier en une exécution ». Il précise que la vidéo corrobore les propos de « son père et de sa mère » et montre « une exéc•ution ». Originaires de République démocratique du Congo, les parents de Patrick Lyoya ont déménagé aux États-Unis pour offrir la sécurité à leurs six enfants. Peter Lyoya, père de Patrick a déclaré avoir « le coeur brisé » et a demandé « Justice pour Patrick ». Cet appel à mené à plusieurs manifestations aux États-Unis. 

COVID-19 : 15 millions de morts liés à la pandémie selon l'OMS