Un congé pour fausse couche adopté par une entreprise française

En France, certaines entreprises ont déjà adopté le congé menstruel. Et maintenant, une entreprise vient d’adopter le congé pour arrêt naturel de grossesse, ou fausse couche.

Première entreprise française à adopter ce congé

De plus en plus d’entreprises mettent un point d’honneur à améliorer le bien-être de leurs salariés. Dans une société en pleine évolution où l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée devient un enjeu majeur, la création d’un congé menstruel était déjà une belle avancée. Mais l’entreprise Critizr a décidé d’aller plus loin. En instaurant pour la première fois un congé pour fausse couche naturelle.

Critizr est une application française créée en 2012, qui permet aux consommateurs de contacter directement les gérants d’un endroit. Ainsi, l’entreprise a pour but d’améliorer la relation client. En envoyant directement des suggestions ou en posant des questions aux personnes en charge. Actuellement l’entreprise est constituée de cent salariés, et accorde une grande importance à leur bien-être. Et il y a quelques jours, Xavier Molinié, le directeur des ressources humaines a annoncé la création d’un congé pour arrêt naturel de grossesse.

« Que l’on perde un enfant à la 20e ou à la 21e semaine, cela reste un événement extrêmement douloureux » a indiqué Xavier Molinié. Et pour cause, la fausse couche est un événement très douloureux pour les futurs parents, qui s’étaient préparés à l’arrivée d’un enfant. Prendre du temps pour son deuil est donc essentiel. Le congé mis en place a été fixé à cinq jours pour les femmes, et deux jours pour la ou le salarié dont la compagne était enceinte.

« Je me suis dit qu’il fallait être en avance sur cette évolution sociale. On ne peut pas accepter que la douleur physique ou psychologique soit un frein. » a précisé Xavier Molinié.

À lire aussi

Le télétravail augmenterait la productivité mais ne séduit toujours pas les entreprises

Le télétravail augmenterait la productivité mais ne séduit toujours pas les entreprises

Aussi sur Mediavenir

Après l’Espagne, un congé menstruel possible en France ?

Après l’Espagne, un congé menstruel possible en France ?

Le congé menstruel déjà adopté

Comme d’autres entreprises françaises, Critizr avait déjà adopté le congé menstruel. « Comme il est toujours difficile d’aller chez le médecin, avec les mesures mises en place, la salariée n’aura qu’à prévenir par téléphone qu’elle ne travaillera pas tel jour. Le tout, dans la confiance et la simplicité ».

Par ailleurs, l’Espagne va bientôt devenir le premier pays d’Europe à avoir instauré ce congé. L’État financera entièrement cet arrêt maladie. Il concernera les femmes souffrant de règles douloureuses et invalidantes. La Zambie, l’Indonésie et le Japon ont déjà instauré ce congé. Cependant, très peu de femmes l’utilisent. En effet, les menstruations sont encore un sujet tabou, dont peu de femmes osent parler, surtout en entreprise.

Un congé pour arrêt naturel de grossesse adopté par une entreprise