Les futures tendances du travail en 2024

Par Louise Caron

Le futur du travail est façonné par une mutation profonde du monde professionnel. Le podcast “Visions – un monde du travail en mutation” révèle des tendances essentielles.

Selon Laure Brignone, fondatrice d’UneÉtincelle, le respect et la considération au sein des entreprises sont primordiaux. La flexibilité des modèles économiques et la diversité des activités multiples redéfinissent notre relation au travail.

Des modèles de travail multiples et flexibles

La mutation profonde du monde professionnel se manifeste par la transition d’un modèle de travail unique vers des modèles multiples. Les frontières entre le professionnel et le personnel deviennent de plus en plus floues. Les personnes préfèrent désormais intégrer plusieurs activités dans leur routine quotidienne, ce qui modifie leur relation au travail. Cela se traduit par une flexibilité accrue des espaces professionnels, où les lieux et les horaires ne sont plus figés.

Les nouveaux modèles économiques encouragent cette diversité. On observe une montée de la collaboration en réseau, où chacun peut choisir des modalités de travail qui correspondent à ses besoins spécifiques. Cette évolution est largement discutée dans le podcast “Visions – un monde du travail en mutation”, qui explore comment ces changements transforment notre manière de travailler. Selon Audrey Chapot, anthropologue et consultante, “le travail n’est plus une finalité, aujourd’hui ce n’est qu’un moyen.”

Lire aussi :  Elleboss : la start-up qui bouscule le freelancing au féminin

L’humain au centre de l’entreprise

Remettre l’humain au cœur de l’entreprise est une tendance incontournable du futur du travail. Le respect et la considération pour les employés deviennent des priorités absolues. Une communication interne efficace est essentielle pour assurer ce recentrage humain. Les entreprises qui échouent à écouter leurs collaborateurs risquent de faire face à une démotivation généralisée.

Pour Marie-Noëlle Rey, Directrice Générale de K-Dix, “la communication interne est un ancrage… Sa finalité est la confiance réciproque.” Cette idée est renforcée par la volonté croissante des employés d’aligner leur travail avec leurs valeurs personnelles. Dans cette optique, les entreprises à mission deviennent des modèles attrayants pour ceux qui cherchent un emploi porteur de sens et en adéquation avec leurs aspirations.

Le management comme pilier fondamental

Dans un monde incertain et en constante évolution, le rôle du manager devient plus complexe mais aussi plus vital. Le management exige de véritables talents et compétences, car il doit naviguer entre distanciel et présentiel, tout en créant du collectif. Les managers doivent posséder la capacité d’adaptation nécessaire pour répondre aux besoins variés de leurs équipes.

“On ne quitte pas forcément une entreprise pour l’entreprise, mais parce qu’on ne s’entend pas avec son manager.”

Thierry Picq, professeur à l’Emlyon Business School

Un bon manager sait comment faire grandir ses collaborateurs en leur retournant les questions pour les aider à trouver des solutions eux-mêmes. Marie-Noëlle Rey affirme que “la force du manager c’est de renvoyer la question au collaborateur pour l’aider à trouver la solution”. Cette approche humble permet aux employés de se sentir valorisés et soutenus dans leur développement professionnel.

Lire aussi :  La CSG des retraités revue à la baisse : une aubaine pour votre pouvoir d'achat ?

Des parcours professionnels variés et non linéaires

Les parcours professionnels deviennent de moins en moins linéaires. Les personnes explorent désormais des parcours hybrides, riches en expériences diverses, parfois éloignées les unes des autres. Ces trajectoires permettent aux professionnels d’acquérir une variété de compétences précieuses sur le marché du travail actuel.

Cette tendance favorise la flexibilité et l’adaptabilité. Les carrières évolutives valorisent les pauses et les transitions comme des moments propices au développement personnel et professionnel. Selon Audrey Chapot, “il y a de moins en moins cette linéarité de faire une activité professionnelle unique tout au long de la vie.” Cela reflète une nouvelle philosophie où jongler entre différents métiers devient non seulement accepté mais aussi bénéfique.

A propos d’UneÉtincelle : Laure Brignone est fondatrice d’UneÉtincelle. Avec sa double vision d’économiste et de psychologue, elle accompagne les personnes et les organisations à décomplexer leur relation au travail et à réinventer leur job & leur entreprise.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Mediavenir dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

nous rejoindre en un clic
google news follow

Rejoignez la communauté

Laisser un commentaire