Après la présidentielle, la bataille des législatives

Ce dimanche 24 avril, Emmanuel Macron a remporté l’élection présidentielle. Il a battu Marine Le Pen avec 58,8% des suffrages. Une nouvelle fois « le président de tous », le chef d’État promet une « méthode refondée », pour réunir le peuple Français fortement fracturé.

Premier président réélu hors cohabitation

Ses équipes de campagnes ont félicité Emmanuel Macron qui devient le premier président réélu, hors cohabitation. En effet, François Mitterrand a présidé la France pendant deux mandats, formant une cohabitation avec Jacques Chirac puis Édouard Balladur. Puis, même combat pour Jacques Chirac, qui durant son premier mandat a dû composer avec Lionel Jospin.

Lors de son premier mandat, le parti du président de la République avait remporté les élections législatives de 2017. Une victoire lui permettant de nommer un premier ministre de son parti En marche. Cependant, il nomme comme Premier ministre Édouard Philippe, membre du parti des Républicains. Puis, en 2020, il le remplace par Jean Castex, également Républicain.

Les 12 et 19 juin, les Français devront retourner aux urnes, dans le cadre des élections législatives. Ils devront ainsi choisir les députés qui siégeront à l’Assemblée nationale afin de faire passer ou non, les lois proposées par le président. Un enjeu important donc pour Emmanuel Macron. Une majorité obtenue lors de ces élections lui permettront de mettre en œuvre le « projet » qu’il a pour la France. Tandis qu’une majorité accordée à un parti opposant compliquerait fortement les choses.

Une victoire possible aux législatives ?

Par ailleurs, Jean-Luc Mélenchon a invité ses électeurs à l’élire Premier ministre. Pour faire barrage au gouvernement d’Emmanuel Macron. Pour rappel, Jean-Luc Mélenchon a obtenu 21,95% des voix, lors du premier tour. Cependant, le président de la République pourra élire son Premier ministre dès le lendemain de l’élection présidentielle. Jean Castex ayant annoncé qu’il présentera sa démission dans les jours qui suivent, « comme le veut la tradition ».

À lire aussi

Mélenchon Premier ministre ? Pourquoi la décision ne revient-elle pas aux Français ?

Pourquoi Mélenchon demande-t-il aux Français de l’élire Premier ministre ?

Aussi sur Mediavenir

Jean-Luc Mélenchon premier opposant à Emmanuel Macron ?

Jean-Luc Mélenchon premier opposant à Emmanuel Macron ?

Même s’il faut attendre la déclaration officielle de Laurent Fabius, le Président du Conseil constitutionnel. En effet, le résultat de l’élection sera rendu officiel le mercredi 27 avril. Puis, si le parti d’Emmanuel Macron remporte les élections législatives, en obtenant une majorité absolue de 289 députés LREM, il pourra conserver son Premier ministre. « Sinon, il serait amené à choisir un Premier ministre dans le camp majoritaire aux législatives, pour une cohabitation. » analyse Anne Levade, professeure de droit public à l’université Paris 1. Il ne s’agit pas d’une obligation mais d’une stratégie. En effet, les députés ayant le pouvoir de renverser le gouvernement, il est préférable pour le Premier ministre d’être dans leur camp.

Selon un sondage, 42% des électeurs d’Emmanuel Macron ont voté seulement pour faire barrage à Marine Le Pen. Un chiffre élevé qui risque de rendre difficile la victoire des législatives pour le parti LREM.

Législatives : plus que quelques jours pour s’inscrire sur les listes électorales