Une loi sur les aides-soignants indépendants met les IDEL en ébullition

Par Louise Caron

La proposition de loi visant à créer un statut d’aide-soignant indépendant a provoqué une vive réaction chez les infirmiers libéraux. Les députés à l’origine de ce texte souhaitent offrir plus de reconnaissance et de meilleures conditions de travail aux aides-soignants.

Pourtant, cette initiative soulève de nombreuses inquiétudes concernant la qualité des soins de santé et la répartition des compétences.

Les infirmiers libéraux montent au créneau

La récente proposition de loi visant à créer un statut d’aide-soignant indépendant a suscité une vive protestation parmi les infirmiers libéraux (IDEL). Plusieurs syndicats de la profession, tels que le Syndical national des infirmiers libéraux (Sniil) et Convergence Infirmière, ont exprimé leurs inquiétudes quant aux répercussions de cette initiative législative. Ils estiment que cette mesure pourrait gravement affecter la qualité des soins prodigués aux patients et menacer l’équilibre de la profession infirmière.

Ces inquiétudes ne sont pas nouvelles. Déjà, lors de la réingénierie de la formation des aide-soignants, les IDEL avaient manifesté des réserves quant à l’extension des compétences de ces derniers. Aujourd’hui, l’idée d’une indépendance accrue pour les aide-soignants réveille les mêmes craintes. Les syndicats voient dans cette proposition de loi une menace directe pour leur métier, déjà en proie à des défis économiques et de reconnaissance professionnelle.

« C’est une orientation insupportable et irresponsable »

s’indigne Convergence Infirmière

Les impacts potentiels sur la qualité des soins

La proposition de loi prévoit que les aide-soignants pourraient se voir déléguer certains actes actuellement réservés aux infirmiers, dans le cadre de protocoles de collaboration. Cette perspective soulève des questions sur la compétence des aide-soignants à réaliser ces tâches délicates sans supervision stricte. « Certains actes lourds de conséquences pourraient être effectués par les aide-soignants au mépris de l’intérêt des patients », avertit Convergence Infirmière.

Lire aussi :  Frontaliers français au Luxembourg : pourquoi gagnent-ils moins que leurs voisins belges et allemands ?

Les infirmiers libéraux insistent sur l’importance de maintenir un haut niveau de compétence dans les soins de santé, particulièrement pour les pathologies chroniques. Des études montrent que le rôle des infirmières et des infirmiers est fondamental dans le suivi de ces pathologies. Les IDEL craignent que cette délégation d’actes ne conduise à une dégradation de la qualité des soins et, par conséquent, à des risques accrus pour les patients. Cela pourrait potentiellement compromettre la sécurité et le bien-être des personnes soignées.

Un changement précipité peut engendrer des conséquences inattendues.
  • Délégation d’actes médicaux ;
  • Compétence et formation des aide-soignants ;
  • Qualité des soins pour les patients.

Une temporalité jugée inappropriée

Le Syndical national des infirmiers libéraux (Sniil) s’interroge sur le timing de cette proposition de loi. En pleine réforme du référentiel infirmier qui n’est toujours pas aboutie, introduire un statut d’indépendance pour les aide-soignants pourrait créer une confusion des rôles. « Établir un texte maintenant alors que la refonte de la profession infirmière est en cours représente un véritable non-sens », déclare le Sniil.

Cette situation pourrait mener à une concurrence tarifaire et une perte d’attractivité pour le métier d’infirmier libéral. Les IDEL craignent que cette évolution ne vienne saper les efforts déployés depuis des mois pour obtenir une meilleure reconnaissance et des conditions de travail décentes. La temporalité de cette loi est donc perçue comme inappropriée et malvenue, dans un contexte déjà tendu.

Lire aussi :  Assurance chômage : un allongement du délai de carence qui passe en toute discretion...

Les revendications des aides-soignants

De leur côté, les aide-soignants voient dans cette proposition une opportunité d’accroître leur autonomie et d’améliorer leurs conditions de travail. La possibilité de devenir indépendants leur offrirait une reconnaissance professionnelle et des perspectives d’évolution professionnelle. Cette initiative est perçue par certains comme une juste valorisation de leurs compétences et de leur engagement quotidien auprès des patients.

Cela étant dit, cette autonomie accrue pourrait aussi engendrer des responsabilités supplémentaires qui ne sont pas sans risques. Les aide-soignants devront naviguer entre les attentes des patients et les exigences de leur nouvelle reconnaissance. Si leur rôle est mieux défini et leurs compétences sont élargies, ils pourraient bénéficier d’une meilleure évolution de carrière. La proposition de loi soulève donc un débat complexe sur l’équilibre entre reconnaissance professionnelle et maintien de la qualité des soins.

Notre site est un média approuvé par Google Actualité.

Ajoutez Mediavenir dans votre liste de favoris pour ne manquer aucune news !

nous rejoindre en un clic
google news follow

Rejoignez la communauté

334 réflexions au sujet de “Une loi sur les aides-soignants indépendants met les IDEL en ébullition”

  1. C’est juste que les ide veulent garder les toilettes financièrement, les aides soignants sont tout aussi capable de bien s’occuper des personnes âgées et peut être plus humain que certain ideal…..

    Répondre
      • AIDE soignante, depuis des années, les toilettes à domicile, son dans nos compétences, les IDÉES font des toilettes en plus car elles savent très bien que financièrement ça rapporte, il est plus que temps que les Aides Soignants soient reconnues pour leurs compétences, une reconnaissance pour la profession, et un salaire équitable pour le travail fourni, depuis longtemps Nous sommes des oubliées de l’état, c’est bien grâce à Nous que les truc tubes fonctionnent, Nous nous donnons beaucoup, et rien en retour, il faut que ça bouge

        Répondre
        • Ça rapporte , connaissez vous le tarif des toilettes avant de sortir que cela rapporte …. Je vous invite à regarder les tarifs des BSA BSB BSC en brute bien sûr soit 50% pour les charges puis on en déduit les impôts du revenu. En idf les idel n’en font plus car c’est plus rentable de faire 3 injections. Alors qu’en campagne la demande de soin n’est pas aussi importante donc là oui elles font des toilettes pour avoir un CA plus confortable. Mais allez faire les toilettes quand vous verrez le tarif , on en reparlera.

          Répondre
          • Je pense que malgré soit disant des tarifs peu attractifs de certains actes , toilettes, aide au lever prise des médicaments etc… ,les ide à domicile craignent l’arrivée des aides soignantes qui pourraient s’installer aussi à domicile. Et pourtant tous ces actes dépendent du rôle de l’as à l’hospital ou en ephad
            Mais tout ça n’est rien d’autre qu’un esprit de dédain et de supériorité des infirmiers
            Vivement que tout ça change, les as sont beaucoup plus proches et relationnelles avec les patients que les ide,je l’ai constaté en 40 ans de carrière en tant qu’aide soignante .

          • Sans pour autant parler de toilette, nous sommes les derniers maillons de la chaîne et le suivi du patient ne dépend pas uniquement de l’infirmière…la personne qui est au plus proche de la relation c’est bel et bien nous. Les détails c’est nous. Sans parler du travail qui est délégué et des responsabilités qui nous sont soumise … En libéral ou en institut je suis navré mais notre travail sera le même il sera même meilleur car nous aurions le temps, travailler en institut pour faire du rendement à la chaîne je suis désolé mais nos patients sont humains et heureusement que ces personnes vieillissante en établissement ne sont pas soumise à un questionnaire de satisfaction parce que ce serait sans surprise. La seule différence qui sera constaté sera d’un point de vu financier car nous sommes habilités à faire beaucoup de choses. Et on sera amené à marcher sur votre terrain. Mais si votre commentaire n’est pas économique mais purement bienveillant pourquoi ne pas encourager toute ces personnes aux maintien à domicile???? Surtout avec le manque de professionnel en structure et des soins qui ne sont, parfois pas à la hauteur de ce que ces personne méritent et payent! Car beaucoup de faisant fonction en structure mais pas diplômé qui fournissent un boulot considérable mais s’use la santé car les postures et le suivis du patient n’a pas été appris et là bizarrement ça pose problème à personne pour le : suivi du patient! Vous avez vous même exposé le fait de vous dédouaner des toilettes car ça rapporte peu, on peut déjà constater l’intérêt du métier. Pour autant c’est un métier humain plein de bienveillance et d’amour comment pouvez vous avoir si peu de considération envers vos collègues. Il y a du travail pour tout le monde. Et si l’on vient à parler de responsabilité sachez qu’’à ce jour avec l’ordonnance d’un médecin les autorisations sont déléguées pour la prise de ttt les bas de contentions la TA ect… Et la non plus il n’y a pas de souci n’est ce pas?

        • Bonjour,
          De la RECONNAISSANCE !
          Car , comme les AES nous sommes considérés comme les bouche-trou de la société.
          Faut vraiment que sa bouge on le merite amplement.

          Répondre
          • Ça existe déjà avec les SSIAD, Moi même, ancienne infirmière libérale, ma collègue et moi ne prenions pas les toilettes en charge par manque de temps et demandions aux SSIAD, d’envoyer leurs aides soignantes….
            Je pense que la concurrence est plus envers les SSIAD qu’envers les infirmières libérales…

        • Je suis surprise de vous voir parler sans savoir..
          Connaissez vous le prix d’une toilette lourde … 28€, après avoir déduit les charges d’Urssaf, carpinko, et impôt sur le revenu. Et de plus, , l’injection , la Tension artérielle… et j’en passe , ne se compte pas . Alors taisez-vous

          Répondre
          • Arrêter cet air supérieur parce que sans nous vous êtes rien et sans vous on peut rien aussi, j’ai bossé a domicile en tant que as la tension et les toilettes on les fais déjà quand on est en SSIAD sa change en faite rien sauf que nous dépendons des structures et vous de personnes. ‘vous nous déléguez déjà vos médicaments a donner au résidents en institution, quand j’ai dis à ma cadre que les résidents déments ont du mal a prendre leur médicaments, ma collègue ide m’a dis pk je lui ai dis ça normalement c’est pas a nous de donner mais elle ,je le savais déjà donc on fais des glissements de tâches pk ne pas être aussi indépendante

          • Gros LOL, depuis quand les AS ne prennent pas la TA ? Vous savez qu’on peut prendre toutes les constantes, c’est dans notre référentiel.
            Avant d’être AS j’étais auxiliaire de vie à domicile, et franchement j’en revient pas de voir à quel point les IDE nous laissent leurs travail. Des toilettes, des prises de médicaments, des changes (parce que vous n’avez soit disant pas le temps de vous occuper de ça), des transferts et j’en passe.
            C’est bien vous avez 3 ans d’études sup, mais ont fait déjà votre taf alors autant être payer en conséquence. Restez sur vos seringues et vos médicaments et nous ont reste sur nos compétences, ce qu’on apprend à l’école (ce que de toute façon vous ne faites que pour l’argent) puis tout le monde sera content, le patient en premier, vue qu’ont sera toujours moins pressées que les IDE.
            A bon entendeur

          • Oh bin ça alors !! Une idée qui gagne pas sa vie !!!!!
            L’ AS fait tout le travail que vous ne voulez pas faire et nous sommes le personnel le plus près du patient. Elle a toutes les qualités et les compétences par sa formation et son expérience pouvoir prodiguer des soins avec professionnalisme imparable

          • Je crois sur tout que vous mettez certaines compétences à votre grade quand ça vous arrange

          • 28euros x 5 toilettes = 140 euros
            En travaillant 15 jours par mois (comme dans les établissements) cela fait donc 2100 euros par mois. C’est un salaire bien supérieur que dans un établissement privé et ça sans travailler 12h.

        • Bonjour ,une toilette à domicile ne rapporte plus comme avant . Nous avons maintenant un BSI.Donc vennir 2 f /j chez un patient auquel on effectue le même acte matin et soir n’est plus rémunérer comme il y a quelques années. La toilette du soir ne rapporte que 2,50 brut vu que c’est un forfait

          Répondre
          • Non mais fait arrêter AIS .. c’était 4 max par patient par jour soit 30€ pour parfois 3 voire 4 passages…a peine 4€ de plus que le BSC…
            Et avec une notion de temps (qui a disparu avec le BSI) et a valu pas mal de contrôles à celles qui facturaient plus de 34 AIS par jour…
            Les toilettes seules n’ont jamais rapportées d’argent en liberal…c’est le fait de ne pas être soumis au code du travail… Certes idel j’ai gagné plus que les consoeurs hospitalières mais je bossais 15h par jour 6/7 jours et sans congés payés…

        • Veronique
          Je suis tout à fait d’accord avec, aide soignante depuis 35 ans 21 ans en hopital puis actuellement à domicile depuis 14 ans dans un ssiad, nous coordonnons très bien avec les idels qui de toute façon n’ont pas le temps de faire de soins de nursing, elles ont déjà beaucoup à faire entre pensement, prise de sang, médicaments,…… Avec environ 90 patients par jours et en campagne. Sachant qu’il faut entre 20 minutes et 1h suivant la pathologies pour faire une toilette qui est du ressort de l’aide soignante. Donc je suis très favorable à cette idée

          Répondre
        • Je suis d accord elles ont peur de ne plus avoir de toilette à faire puisque c est nous les as qui les feront. Sachant que ces les toilettes qui leur apport les 3/4 de leur revenu, ce n’ est que çà

          Répondre
      • Exactement, nous avons besoin d’avancer et être reconnu professionnelle paramédicale. Nous aurons beaucoup à apporter dans ce secteur si nous avons plus de compétences et de formations. Notre humanisme est notre fort. Nous ne bâclons nos tâches pour l’argent.

        Répondre
        • Je suis infirmière depuis 30 ans, dans le privé, le public et en libéral. Officialisé les fonctions de l’AS ne me pose pas de problème, cela permettrait d’ouvrir de nouvelles possibilités pour le domicile. Actuellement des auxiliaires de vie peuvent être à leur compte et faire des toilettes, paradoxe ?? L’aide soignante est mieux formée donc de fait elle pourrait être en libéral pour effectuer des toilettes de façon indépendante. Si elle devait faire quelques actes infirmiers délégués par une IDE, la formation pourrait être complétée avec un statut simple et un statut spécialisé. Aujourd’hui les IDE poussent les études à +2 ans pour être IDE en pratique avancée et certains médecins sont mécontents…c’est la même chose.
          Chacun à peur qu’on lui prenne sa place. Il y a vraiment de la place pour tout le monde et à tous les niveaux, chacun étant indispensable et complémentaire. Si nous travaillons pour le patient, apprenons à mettre notre ego de côté et tout fonctionnera…cela reste des guerres de pouvoir, mon seul pouvoir et de permettre aux patients d’aller mieux…

          Répondre
          • Merci pour ce commentaire humain et bienveillant
            Il y a de la place pour tout le monde pour prendre soin des personnes.

          • Tout à fait, As en ssiad, merci de reconnaître nos compétences, et nous avons plus de temps à offrir à nos patients, et c’est souvent nous qui alertons l’Idel, donc oui on peut être complémentaire et on gagnerait certainement plus en libéral, quitte à suivre une formation supplémentaire si nécessaire.

          • Bonjour,
            Vous êtes une bonne infirmière pour dire cela. Car il est vrai que nous avons besoin de tous les différents domaines de soignants pour un patient. Donc, il faut s’accorder et définir des le départ qui fait quoi. Et tout fonctionnera comme sur des roulettes. Car le soignant le plus proche du patient, on a beau dire, c’est l’aide soignant. De plus par expérience en t’en que assistante de vie en cesu, j’ai eu des ides qui faisaient la toilette à domicile . Mais sans aucun respect pour le patient. Mettre la personne nue sur le lit, sans même lui mettre une serviette sur elle. La laisser ainsi et aller chercher quelque chose à la salle de bain. Mais je croit que nos différentes formations, nous parlent en priorité de respect de la personne, non ? Et malheureusement cette pratique est très courante !
            Alors oui, il faut que les aide soignant fasse le travail qu’elle connaisse très bien et surtout le font avec beaucoup de respect et bienveillance.
            Je suis pour cette loi, pas que pour la reconnaissance mais surtout pour leur humanité. Certe, il y a des exception, mais la plupart nous sommes pour l’humain avant tout chose.
            Et ça, ça vaut tout l’or du monde.
            Et aucun patient ne le niera.
            Belle journée à toutes et tous !
            Et mercis pour cette avancée que sera cette loi. Car déjà, il y a un manque de soignant considérable aujourd’hui pour le domicile. Les listes d’attentes ne cessent d’augmenter. Mais dans quel monde sommes nous pour nous quereller par rapport au fait que nous prendrons le travail des ide. Mais elles sont déjà débordées. Et ne peuvent pas prendre tout le monde. J’ai vu des personne qui avait besoin d’un soignant mais comme les ide étaient sur bouquees ne pouvaient pas les prendre. Et ces pauvres personnes devaient se débrouiller au mieux en attendant un décès pour que les ide puissent les prendre. C’est honteux qu’en 2024, nous en soyons là !!!

          • Bonjour
            Très belle réponse.
            Je suis tout à fait d accord à ce que dit Nelly.
            Merciii pour nous aide soignante à domicile.
            Pas de loi Segur ni de prime grand âge oublié par l état.
            Cela serai un très joli complément pour aider l Idel.

          • Bonjour Nelly, je suis Aide-soignante dans un Ssiad (service de soins infirmiers à domicile) , depuis maintenant 13 ans et en effet nos métiers sont complémentaires. Je suis complètement d’accord avec votre avis. Je ne vois pas où est la concurrence. Il y a tellement de demandes de prise en charge de famille dans l’attente d’aide pour leurs parents , qu’un statut d’indépendant pour les aides-soignants serait une belle avancée pour notre société. Il y a tellement de services d’aide à la personne qui se monte à chaque coin de rue , et emploie du personnel “plus ou moins qualifié” , souvent sans formation, que je trouve ce genre de pratique malhonnête et dangereuse pour le suivie de personnes en perte d’autonomie.

          • Aide soignante depuis 25ans
            15 ans a l’Aphp
            Et depuis 10 ans je suis dans un SSIAD
            Et je vous remercie, vous en temps qu’IDE vous avez un très beau discours ….BRAVO et c’est rare malheureusement !!!!
            Et oui a domicile je croise les auxiliaires qui eu font des toilettes en étant a l’heure compte et j’avoue que ça m’ecoeuvre que aide soignante on en aucune reconnaissance …….
            Et je tiens à dire aussi que le principal se sont les patients et non l’argent comme beaucoup parle

          • je suis d accord avec nelly on nest aussi professionnels que les idels et plus formés que les aes mais pourtant eux, ils peuvent etre a leur compte et on nen parle pas ???

          • Merci a vous de vous être exprimé, vous avez parfaitement résumé le problème en quelques lignes, il n’y aurait pas grand chose à rajouter, cela doit être bien agréable de travailler avec vous ☺️

          • Merci beaucoup pour votre écrit. J’allais commenter pour expliquer exactement le même point de vue.
            Nous sommes complémentaires et jamais je ne le permettrai de faire le travail d’une IDE en tant qu’AS. Cependant accompagner aux soins d’hygiène et de confort, accompagnement aux courses, au quotidien de la vie du patient, l’hygiène de leur domicile, apporter une présence, une écoute et un réconfort, je ne pense pas que cela devrais faire bondir les IDES… Ça me rend même plutôt triste de lire ce genre de réaction.

          • Merci pour ce commentaire ☺️ vous êtes une des rares à pas mettre le côté financier en avant dans cette petite guéguerre de pouvoir. Sérieux on dirait que c’est victoire à celui qui fera pipi le plus loin donc vraiment, merci, fois merci que notre beau métier c’est avant tout le prendre soin de nos patients et pas le fait qu’une toilette va rapporter 28€ à Pierrette, Paulette ou Jacqueline ☹️☹️☹️

          • Merci pour votre réponse. Enfin, un commentaire constructif et bienveillant !
            Il est temps en effet que l’AS bénéficie d’un peu plus de considération !
            Ne nous inquiétons pas, il y a suffisamment de travail et de place pour tout le monde .

          • Merci surtout que dans le public on n’a des glissements de tâches pk a domicile on devrait pas faire certains actes et en plus ce que ce texte de loi dis c’est déjà pratiqué en SSIAD. On prend des tensions, on fait pleins de choses que ide fais déjà,je bossais la nuit a domicile et je fais des trachéotomie et la poche de stomie c’est moi qui l’a changeais. Et même en ce moment en EHPAD public ide nous délaisse ce rôle et on met aussi des bandes de contention pk pas a domicile.

          • Bravo madame,
            Si tout le monde était aussi bienveillant et honnête que vous effectivement la profession para médicale ne s en porterait que mieux,évidemment qu il y a du travail pour tout le monde,à partir du moment où chacun connaît ses limites et son travail.

          • Merci surtout que dans le public on n’a des glissements de tâches pk a domicile on devrait pas faire certains actes et en plus ce que ce texte de loi dis c’est déjà pratiqué en SSIAD. On prend des tensions, on fait pleins de choses que ide fais déjà,je bossais la nuit a domicile et je fais des trachéotomie et la poche de stomie c’est moi qui l’a changeais. Et même en ce moment en EHPAD public ide nous délaisse ce rôle et on met aussi des bandes de contention pk pas a domicile.

          • Bien dit, tout a fait d accord avec vous, il y a du travail pour tout le monde et com vous dites l ego nous empêche d avancer.

          • Bravo pour ton commentaire, je sens que ca vient droit du coeur d’une personne qui fait son travail avec bienveillance et bientraitance , en acceptant que chacun soit reconnu à sa juste valeur et non en faisait une guerre pour bloquer la reconnaissance de son semblable.

          • Merci Madame de parler d’humanitude plutôt que d’argent…
            Une AS avec un cursus en soins infirmiers.

          • Oui on appelle cela du pluridisciplinaire pour repondre en toute cohérence avec le projet et les besoins du patient.
            Aide medico psy je bosse avec ide aide soignante medecin dentiste…. Et tout cela de manière cohérente grâce aux fonctions de tous. Indépendante et en cesu. Et c est super…

          • Merci beaucoup
            En lisant tous ses commentaires, je désespérais de voir un message comme le vôtre.
            Je suis AS, j’ai travaillé 10 ans en maison de retraite. Malheureusement mes collègues oubliaient les résidents pour savoir qui faisent quoi ou mieux.
            Aujourd’hui je travaille aux urgences et tous ensemble nous formons plus qu’un, ASH,AS,IDE et même DOC.
            Donc n’oublions pas à la base pourquoi nous avons choisi ces métiers.
            Et travaillons ensemble

          • Bonjour,
            Je suis AS depuis 25 ans, et je partage votre discours.
            Il y a de la place pour chaque corps de soignant, cependant il est regrettable que les IdeL craignent l’arrivée des AS en libérale alors qu’en Ehpad, si les AS et les ASH n’étaient pas là, ce n’est pas les WEB NURSE qui feraient tourner les Maisons…..

          • Absolument d’accord avec vous Nelly, nous sommes en train de faire ce que les médecins font aux IPA . Pas beau.

          • Absolument d’accord avec vous Nelly, nous sommes en train de faire ce que les médecins font aux IPA . Pas beau. !!

      • Bonjour pour les personnes qui parlent des IDEL sans connaître le tarif des toilettes, et prises en charges de patients dépendants tarifs qu’on ne choisit pas bien sur …
        BSA 13 euros brut
        BSB 18,20 euros brut
        BSC 28,70 euros brut
        Tout ceci est brut donc en poche 50% mais attention sur les 50% on enlève les impôts du revenu …. Il vous reste donc combien ? A vos calculettes.
        Alors allez y courez faire les toilettes , là où il n’y a souvent pas de place pour un lit médicalisé, ou pas d’argent pour un lève malade ….etc…. Et oui le confort à domicile n’est pas le même qu’à l’hôpital.
        Et bien sûr le BSA, BSB,BSC sont des forfaits donc ils ne comprennent pas que la toilette …. Il y a les traitements , les piluliers , etc etc

        Donc les IDEL pourquoi elles veulent garder les toilettes malgré tout : parce que quand elles sont en campagnes elles n’ont pas assez de patient au km pour se sortir un salaire convenable une fois que toutes les charges sont payées. Alors qu’en ville, en effet pour ce prix on réfléchit malheureusement à deux fois.
        Et on choisit de ne pas en faire. C’est triste mais avec l’augmentation des charges, de l’essence, et notre santé etc on a fait un choix par nécessité.

        Allez y les AS, allez faire les toilettes pour ce tarif, et il faudra en faire pour avoir un salaire convenable. Commencez à 6h mais attention les familles ne vont pas apprécier de venir faire des toilettes après certaines heures non plus … donc dans un temps défini il faudra réussir à en faire pas mal des toilettes. Et ensuite n’oubliez pas que les patients vous demanderont si vous pouvez passer à la pharmacie, chercher le pain, regarder la box, jouer le plombier, le facteur aussi , etc etc et si vous au début vous avez envie d’aider la personne, le jour où vous avez pas le temps vous êtes la méchante… et quand on perd 10-15 min à jouer d’un métier qui n’est pas le notre , à la fin de la journée c’est deux heures…. Et 2 heures sur une journée de travail en 12h déjà où on est payé aux forfaits ça a son importance…
        Et oui l’état votre amie qui vous veut du bien vous prendra entre 50 et 60% de tout de que vous gagnerez….. voilà pourquoi les IDEL essayent de se faire entendre sur leur tarif depuis des années. Cette idée de l’eldorado est formidable. Alors oui une Idel gagnera mieux qu’à l’hosto mais comme toute profession il y a la partie obscure de l’iceberg. Il faut en brasser du soin.
        Et beaucoup idel en campagne les toilettes, si elles ne peuvent plus en faire , elles vont poser la clés sous la porte car elles n’ont déjà pas assez de soins pour avoir un salaire d’hosto.

        Alors avant de parler de la mauvaise infirmière libérale égoïste qui veut pas voir la gentille aide soignante arrivée en indépendante… il faut arrêter cette guerre ridicule. Vous faites trop de généralité….
        Et je suis une ancienne aide soignante.
        Quand on peut faire les toilettes avec les as on le fait. Mais n’oubliez pas pendant que je fais la toilette qui fait mon travail sous prescription, parce que après pendant que moi j’allais poursuivre mes soins mes collègues allaient se détendre en pause … et oui …
        Je peux faire mon rôle propre mais qui fera mon rôle sous prescription. Bref un débat qui dure depuis des décennies.
        Le travail il y en a pour tous. Mais attention aussi au glissement de tache qui se fait déjà à l’hôpital alors à domicile j’imagine même pas…
        Mais allez y, si vous pensez qu’ils veulent valoriser le travail de l’as , l’état fait tout dans son intérêt pas dans celui du soignant.

        Répondre
        • Non pas simple, il ne s’agit pas de denigrer les unes ou les autres mais une revalorisation du travail d’as, et pas une revalorisation du smic comme actuellement et tout le monde y trouvera son compte, et on restera dans nos services et on pourra recruter, car in taux horaire pareil et des horaires en coupé, plus week-end et JF, on n’est pas attractif du tout et il faut aimer son métier pour rester et être empathique

          Répondre
          • Vous avez tord, c’est vous qui devez cumuler toilette + pilulier + médicaments,nous les AS ont ne soit faire que les toilettes, les traitements c’est vous, vous nous le dites souvent, ont a pas les études pour.

        • je suis d accord avec nelly on nest aussi professionnels que les idels et plus formés que les aes mais pourtant eux, ils peuvent etre a leur compte et on nen parle pas ???

          Répondre
        • On sait déjà tout ça puisqu’on le fais déjà en SSIAD ,pk ce long texte pour nous dire ce cela? Vue que vous êtes une ancienne as, quand vs faites le pilulier qui donne les médicaments c’est nous, qui prend la tension et le cible c’est nous qui donne souvent le petit déj avant l’arrivée de l’auxiliaire de vie pour que si elle est en retard le patient a déjà manger au moins, qui fais souvent la trachéotomie ou la stomie c’est souvent nous pour vous soulager, c’est pas la peine de nous donner des leçons c’est peut être aussi de vous soulager comme certain auxiliaires de vie nous soulage.

          Répondre
      • Idem quand les ide sont ds l’hôpital public ne font pas des toilettes aux patients mais quand elles travaillent à leurs comptes la elles savent ce que c est leurs rôles propres UNE HONTE

        Répondre
      • Je suis sûr que nous pouvons accompagner ide dans leur prise en charge.
        Surtout lorsque celle-ci font face à un grand nombre de patientèle et un manque de temps.
        Infirmière, aide-soignante pour moi nous sommes complémentaires et l’un avec l’autre nous pouvons faire un meilleur suivi c’est déjà le cas pour l’had

        Répondre
    • C est n importe quoi une AS travaille sous supervision des ide. Dejà que c est compliqué de les recruter en ssiad ehpad et hospitalier cela va etre impossible. Mieux reconnaitre ce metier c est mieux le valoriser financierement et en terme de nombre de patients jours. Encore une idee à la con loin des preocupations des gens de terrain.

      Répondre
      • Tout à fait d’accord les infirmiers ne veulent plus faire les toilettes à l’hôpital mais pour se faire du fric à l’extérieur accepte toutes les toilettes il faut voir des fois dans les conditions où elles sont faites donc leur Principe De moral, C’est surtout que ça le rend enlèverait les toilettes qui leur rapportent le plus Financièrement il faut pas se mentir

        Répondre
        • Vous avez bien raison je soutien complètement vos propos . A l hôpital elles ne veulent pas les faire c est nous pauvre aide soignante qui leur transmettons les information importantes sur le patient état cutané algique à la mobilisation ect…..honteux

          Répondre
      • L’AS ne travaille pas sous supervision de l’IDE, les deux sont complémentaires, les formateurs en école passent leurs journées à le répéter.
        Ensuite, il n’y a casiment plus de pénurie d’AS, ce sont les établissements comme les hôpitaux qui ne peuvent pas recruter faute de moyens, et si les ephads n’arrivent effectivement pas à recruter c’est parce qu’on a pas passer un diplôme pour bosser 6j/7 payer au smic en se cassant le dos.
        Je suis un “gens du terrain”, j’ai commencer auxiliaire de vie à domicile en agnce comme ne cesu, j’ai bosser en ephad, j’ai était ASH, aujourd’hui j’ai enfin de la chance je suis aide soignante, et ce que dit les gens de terrain c’est que si les auxiliaires de vie peuvent entre en cesu alors les AS, bien mieux formées y ont droit aussi.
        C’est une guerre de pouvoir et d’égaux,les ide veulent juste ne pas partagée, sauf que c’est déjà ce qu’il se passe,sauf qu’on a pas droit à un statue libéral, donc pas d’évolution.

        Répondre
    • Je suis aussi infirmière libérale et je pense juste cette évolution pour les aides soignants car beaucoup d IDEL refusent les soins de nursing et tournent le dos aux toilettes notamment,qui font partie du rôle propre des aides soignants .
      Alors aides soignants Libéraux ? Pourquoi pas !!

      Répondre
      • Exactement j’ai été aide soignant et c’est un juste retour des choses. Les compétences des A,S. Ont évolués , prise des constantes, diurèse, prévention des escarres sans oublier le sujet qui fâche “la toilette” . Il est certain qu’une ou un A.S. ne peut pas poser une perfusion, mais il ou elle peut parfaitement être autonome et travailler en collaboration sur la prise en charge globale des patients. Vive les A.S. libéraux.

        Répondre
        • Moi je suis un ancien bénévole y’a passer de longs moments dans un EHPAD à hier les palmiers dans le Var je dénonce la mauvaise mentalité de certaines aides-soignantes et infirmières qui prive de soin des personnes AG sans défense et maltraite gratuitement c’est malheureux il faut parler de la vérité il faut parler car beaucoup sont mortes dans les conditions ignoble et terrible il faut le rendre justice

          Répondre
      • Bonjour je suis aide soignante et pour vous répondre je vais vous dire que je suis d’accord avec vous sur le point de la reconnaissance mais pas sur ce que vous nommez comme rôle propre notre rôle propre n’est pas seulement les soins de nursing car cela fait aussi partie du rôle de l’infirmière, nous aide soignant nous sommes normalement dans l’obligation de travailler en collaboration avec vous mais malheureusement beaucoup de vos soins propre sont délaissé à la charge de l’aide soignant en tout cas c’est mon vécu en milieu hospitalier et je trouve qu’une reconnaissance de notre fonction et de démontrer que nous sommes tous aussi capables de faire certains actes D’IDE que j’ai pratiqué en fonction. Ils faut juste que le gouvernement organise mieux notre formation

        Répondre
        • Moi je suis une ancienne bénévole ou t’es chez une personne AG dans le sixième le Pade de Hyères les palmiers dans le Var à Beauséjour et croyez-moi certaines aides-soignantes sont des lâches tout comme certaines infirmières qui ne donne pas les soins nécessaires à cette personnes AG vulnérable et comme c’est les infirmières sont des lâches et se permettre de maltraiter des personnes AG sans défense télé privée de soins et de ne pas annoncer aux médecins qu’elle souffre de telles problèmes ou tel autre si tu ne honte de traiter ainsi c’est malheureuse il faut parler de la Maltraitances il faut rendre justice à ces personnes qui sont morts dans des conditions terribles

          Répondre
        • Je quitte tout à fait d accord avec vous.
          Faut pas oublier que la 1ere année d infirmière est validée comme AS.
          Je travaille en.milieu hospitalier aussi et beaucoup d ide ne font plus les toilettes car c est notre métier anous AS. FAUX en libérale, les ides sont bien contentes d en faire, et de les facturer
          Il suffit de définir les tâches à respecter en tant qu’ AS libérales.
          Il y a du travail pour tous.

          Répondre
      • Je suis infirmière aussi.
        Il faut une juste reconnaissance de nos métiers, IDES ET AS. Mais il faudrait se pencher sur une formation adéquate et complémentaire des AS pour qu’elles puissent exercer correctement et en toute sécurité selon leurs nouvelles prérogatives et surtout continuer une collaboration bienveillante IDE et AS. Il y a de la place pour tout le monde. Ce n’est pas en privilégiant la concurrence que nous allons mieux soigner !

        Répondre
        • Bonjour madame
          Je suis tout à fait d’accord avec vous concernant une formation pour que les AS puissent enfin être libéraux, je ne pense pas que ce sera possible sans une une formation.

          Répondre
        • Bonjour Myriam, et en quoi il faudrait une formation complémentaire ? Pour les toilettes ? Ne vous en déplaise je pense grandement qu’une Asd est plus compétente qu’une Ide pour ce genre de tâches. Exercer en toute sécurité ? Avez vous oublié que pendant vos études ide, la première année vous la passé essentiellement avec les Asd pour vous enseigner les compétences AS.?
          Aujourd’hui j’étais en service, il manquait une Asd, et il y avait une ide en trop, la cadre demandant à son ide de faire l’aide- soignante, Réponse refus catégorique je n’ai pas fait 3 ans d’études pour nettoyer des Cu**@
          Preuve de la mentalité de la majorité de nos ide. Alors qu’au niveau compétences nous sommes les premiers à observer l’état général, les soins d’hygiène et de confort, ceux que font les libérales, et qui est intéressant financièrement, alors qu’en service la plupart de désintéressent de ces tâches.

          Répondre
      • Tout à fait d’accord. Les aides soignants en libéraux pourquoi pas ? Très peu d’IDE libéraux acceptent de faire les soins de nursing à domicile, faute de temps ou autres ; les familles doivent faire appel aux SSIAD. Les toilettes sont le rôle propre des AS, il ne s’agit pas de faire des soins que nous ne connaissons pas, chacun son job et ses compétences.

        Répondre
        • Bb as
          Quand on aura compris que l’on a besoin de toutes les compétences pour prendre soins de nos patients je pense que le soin c’est avant tout la complémentarité de tout le personnel soignant. Sans distinction aucune. Et comme vous dites il y a du taf pour tous.
          Venez travailler avec nous.

          Répondre
      • Merci beaucoup pour votre pont de vu , AS en SSIAD ou CESU ( auxiliaire de vie ) ,je ne peux que constater au quotidien les besoins à domicile des personnes en soins de nursing +ou- lourd …,et un œil professionnel sur ces patients souvent aux multiples pathologies.
        En gardant bien-sûr une collaboration avec un cabinet IDEL .

        Répondre
      • Le métier d’aide-soignant est configuré dans le rôle propre de l’IDE, il n’existe pas de rôle propre AS, les missions que nous effectuons, nous pouvons les réaliser si elle font parties du rôle propre IDE, si l’activité fair partie du référentiel d’activité et s’inscrit dans le référentiel de compétences AS et l’AS doit avoir été formé.
        Donc si l’AS est habilité à effectuer des soins de nursing c’est tout d’abord parce que cette activité relève du rôle propre IDE. Ce que peut faire l’AS, L’IDE à été formé. Beaucoup d’IDE l’oublie mais je ne fais pas une généralité.

        Répondre
      • Merci beaucoup, ma belle les toilettes font parties de nos compétences,on la fait a l’ ehpad et au ssiad, pourquoi pas en liberal.

        Répondre
      • Bonjour Adèle selon l article R 4311-5 de la santé publique, la toilette du patient fait partie du rôle propre de l infirmière et non de l aide soignante qui elle, la réalisera après délégation de l infirmière

        Répondre
      • Les toilettes sont le rôle propre de l’AS mais avant tout de l’IDE. C’est pas moi qui l’invente c’est dans le référentiel, ont l’apprend en cours

        Répondre
    • Complètement du même avis. Dans les ephad il y a plus d aide soignant que d ide, plus d ide la nuit et là cela n inquiète personne mais quand l aspect pecunier rentre en ligne de compte cela change tout !!!

      Répondre
    • Les IDE dans beaucoup de régions ne veulent plus faire de toilettes. C’est un problème pour les personnes à domicile.
      Elles se tournent vers les associations qui emploient des auxiliaires de vie mais là aussi il en manque et elles ne sont pas toujours formées !
      Il y a de la place pour tout le monde il faut juste laisser son orgueil et sa jalousie de côté!
      C’est bien que les aides soignants puissent être en libéral ! Nous savons prendre nos responsabilités.

      Répondre
      • Je partage entièrement votre point de vue, merci de soutenir les aide-soignantes.
        R.Roux, kinésithérapeute libéral.

        Répondre
        • Elles peuvent aussi vous aider ,notamment pour marcher au côté de vos patients …..
          Je veux bien leur laisser les dossiers et bsi à remplir….

          Répondre
      • Je suis aide-soignante à l’hopital et exercer en liberal m’a toujours attirée. Je suis tout à fait pour ce statut. Il y a la place pour tous.
        Nous aussi on voudrait avoir la liberté qu’elle soit personnelle en terme d’emploi du temps que professionnelle pour ce qui est de l’aspect financier ou encore ne plus être ballotes de service en service au gré des manques de personnel…
        D’autre part comme l’a souligné un commentaire être AS ne signifie pas être un im écile irresponsable. Nous savons que nous exerçons sous la responsabilitéde l’IDE. Par ailleurs on ne nous laisserait pas l’oublier, n’est-cepas?
        Nous connaissons la responsabilité nous l’assumons tous les jours dans notre travail et plutôt bien pour la majorité. La continuité des soins si souvent mise à mal parce que très souvent les IDEL ne veulent pas faire de soins de nursing serait au moins assurée. Alors gardons notre calme discutons et les prérogatives de chacune seront respectées

        Répondre
      • Les ide doivent surtout descendre de leur piédestal…les as ont le droit de travailler en libéral au même titre que vous…oser dire que c’est dangereux laissez moi rire…quand vous squattez les sièges pour ne pas aidée les as…et pourtant le rôle propre de l ide est bien équivalent à celui de l as…mais elles ne veulent pas se salir les mains les starlettes

        Répondre
        • Tout à fait le travail qui est destiné aux as est Tout simplement le rôle propre de l’ide mais c’est clair qu’elle l’on oublié depuis longtemps. Oui je rigole car je propose aux as de ne plus faire certains soins que nous faisons tout les jours et leurs redonner leur rôle global auprès des patients

          Répondre
    • C’est là que l’on voit les limites d’une AS. Un patient qui devient dépendant ce n’est pas qu’un coup de gant dont il a besoin c’est d’une prise en charge globale avec évaluation de son état en temps réel et mise en place rapide de soins adaptés. Seule une infirmière est formée à ceux-ci. Et en pénurie de médecin seul les infirmiers sont à même de réagir et agir en conséquence.

      Répondre
      • Bonjour
        Je suis une AS en retraite, j’ ai travaillé pendant 25 ans seule la nuit dans un EHPAD , non l’ ‘ AS ne donne pas < > , je vous trouve vos propos très <> de plus soyons honnêtes les IDES ne sont pas fans des toilettes et des nursing , actes infirmiers souvent <> aux AS

        Répondre
        • On devrait vous imposer la prise en charge TOTALE du patient . Pas de toilette faite , pas de soins IDE non plus !!! Pas assez que vous ne voulez pas faire de toilettes , vous voulez nous en interdire le droit ! C’est sûr qu’en 50min( temps approximatif pour une vraie toilette ) vous pratiquez X Soins qui vous rapportent beaucoup plus !

          Répondre
          • Vous ne connaissez rien au travail libéral, et ça se voit dans vos propos. Les X soins comme vous dites, à part les ide, qui proposez vous pour les faire? J’ai toujours respectez mes collègues as, et leur travail, alors arrêtez de dire que l’on veut vous en interdire le droit, car nous n’avons pas cette prérogative….

          • ??????
            Vous avez quel âge !!
            Sortez de vos bacs arables
            Tentez de comprendre les vrais enjeux
            Cette querelle infantile ne devrait 0lus exister
            Déterminer ce qui vous interresse
            L argent ou bien le bien être des patients ??
            C est le vrai débat
            Perso je suis ide depuis un bail et j ai toujours travaillé en bonne intelligence avec les equipes aises soignantes as et ash
            Aider à la toilette qqervir les plateaux repas aider les personnes âgées ou handicapées à manger ..je ne me suis jamais posé la question
            Du coup à l inverse j avais le retour des collègues as et ash et lorsque cela dépassait leur compétence car oui il y a également cela à évoquer toit le monde était ravi que je vienne donner min avis et prodiguer des soins infirmier
            Alors grandisse un peu
            Ça me fout en l air de voir que vous en êtes encore là

          • ??????
            Vous avez quel âge !!
            Sortez de vos bacs a sables
            Tentez de comprendre les vrais enjeux
            Cette querelle infantile ne devrait 0lus exister
            Déterminer ce qui vous interresse
            L argent ou bien le bien être des patients ??
            C est le vrai débat
            Perso je suis ide depuis un bail et j ai toujours travaillé en bonne intelligence avec les équipes aises soignantes as et ash
            Aider à la toilette qqervir les plateaux repas aider les personnes âgées ou handicapées à manger ..je ne me suis jamais posé la question
            Du coup à l inverse j avais le retour des collègues as et ash et lorsque cela dépassait leur compétence car oui il y a également cela à évoquer toit le monde était ravi que je vienne donner min avis et prodiguer des soins infirmier
            Alors grandissez un peu
            Ça me fout en l air de voir que vous en êtes encore là

      • Une aide soignante sait prendre une tension, un pouls , une saturation, vider une sonde urinaire, observer les hématuries, poser des bas de contention, changer des draps avec le patient dans le lit, organiser son espace de travail, observer les minuscules changements qu’elle observe chez les patients, reconnaitre un patient en dyspnée ou en insuffisance respi etc etc etc …. Et pour avoir été souvent en binôme avec des jeunes Ide parfois c’est nous qui les formons ….

        Répondre
        • Donc, si je comprends bien, les infirmiers ne serviraient à rien!! J’en ai assez de cette dichotomie avec les méchants infirmiers d’un côté et les gentils aides-soignants de l’autre. J’ai exercé 14 ans en libéral et je n’ai jamais refusé de faire des toilettes. Et lors de mon exercice salarié (tout aussi long), j’ai toujours collaboré volontiers avec mes collègues aides-soignants. J’ai terminé ma carrière comme cadre de santé et, là encore, j’ai toujours été impartial, ne favorisant pas plus une profession qu’une autre.
          Toutefois, un statut d’AS libéral est un non-sens puisque cette profession n’a pas de rôle propre sensu stricto. Les actes permis sont ceux relevant du rôle propre infirmier (qui est une profession protégée qui plus est).
          Certes, il y a de la place pour tous et toutes les professions sont honorables et dignes de respect, AS comme IDE mais de grâce, mesdames et messieurs les politiques, cessez de diviser pour mieux régner.

          Répondre
          • Rien de ce que vous dites est vrai le rôle de l’as restera identique avec ce qu’elle fait déjà depuis toujours sauf reconnu et c’est la que ca vous gêne car effectivement les aides soignants font beaucoup de choses et rien à voir avec une certaine zizanie que vous essayez de faire croire

        • Savoir faire et comprendre, analyser des signes cliniques sont autre chose.
          Déjà peu d’étudiants en fin de cursus IDE savent ce qu’il font.
          Je ne suis pas contre le statut d’AS libéral, car trouver un IDEL pour des soins d’hygiène est compliqué, tout comme une auxiliaire de vie pour des soins relevant d’une qualification AS n’est pas satisfaisant.
          Mais chaque profession à ses qualifications et toute l’expérience et le savoir faire expérienciel d’une AS ne remplacera pas le degré de formation.
          Loin de moi l’idée de corporatisme mais une prise de tension n’est pas un acte anodin par exemple, et une délégation d’acte infirmier à plus forte raison en libéral peut avoir de graves conséquences pour les patients.

          Répondre
          • Bonjour,
            Ayant travaillé plus de 10 ans en SSIAD comme AS, certains patients ne voyaient jamais une IDE, nous ne prenions pas juste notre bassine pour faire la toilette mais étions capable de voir tout changements de l’état de santé du patient et de joindre l’ide ou le médecin ou les pompiers

      • C’est l’AS qui voit les problèmes en premier car elle est au pied du patient.
        Il y a pleins de débordements de tâches et allez aux Urgences et regardez ce qu’on demande aux aides soignants.
        Qui roule et assiste le SMUR d’après vous ?
        Un AS et oui

        Répondre
      • Encore un ide qui pense que le seul rôle d’une AS c’est sachant qu’en formation on nous forme aussi à prendre en soin un patient dans sa globalité, ça suffit de nous prendre pour des quiches

        Répondre
      • Mme un(e) AS compétant (e) c’est ce qu’il (elle) fait tout les jours à son travail.
        On sait surveiller l’état d’une personne malade et signaler quand il le faut.
        Un (e) AS qui n’arrive pas à le faire c’est qu’il (elle) n’est pas compétant (e) comme il y a aussi des IDE et IDL incompétents (es)

        Répondre
      • Veuillez vous instruire avant de parler!! Référentiel AIDE SOIGNANT, MODULE3!! Vous vous coucherez moins bête !! On en apprend tous les jours

        Répondre
      • Un patient qui devient dépendant du jour au lendemain mon. Coco, c’est pas toi qui va le gérer, tu vas juste l’envoyer à l’hôpital ou il y a des médecin qui s’occuperont de savoir ce qui se passe. Tu n’est qu’infirmier libéral, t’es pas Dr house.

        Répondre
      • Bonsoir,
        Parce que vous pensez qu’on a été formés seulement à manipuler un gant de toilette?
        Vous pensez qu’on a appris 8 modules pour apprendre la composition d’un gant ?
        Foutaise
        Il faut se renseigner avant d’ouvrir sa bouche pour ne dire que des âneries.
        A bon entendeur

        Répondre
    • Je suis aide soignante en première année ide,j’ai fais plusieurs stage en structure et je peux vous dire que les aides soignantes sont aussi capables de prodiguer des soins infirmier…. quand les infirmière veulent se déchargées de certaines tâches elles savent trouver les aides soignante….

      Répondre
      • J’ai été aide soignante dans une clinique je tenais un service seule je faisais tout (toilettes, pansements, perfusion)en dépannage quand une infirmière était absente les médecins me faisait confiance ainsi que ma directrice cela m’est arrivé plusieurs fois ,je n’ai tué aucun patients et ni aucun problème j’ai exercé 43 ans dans la même boîte je’ai prie ma retraite la tête haute.
        Les chirurgiens me faisaient plus confiance que les infirmières sachant que j’ai appris beaucoup infirmière a travaillé et débuté leurs carrière.
        Je ne sais pas si vous rappeler qu’on avait demandé aux AS de passé le tests pour les acquis IDE ses telles qui n’ont pas voulu certaines avaient peur qu’ont prennent leurs places.
        J’ai été très fière de mon travail AS a toutes bonne continuation

        Répondre
    • sachant qu en SSIAD et structures les aides -soignants font des toilettes seuls prises de tension ect c est juste une question financière pour les ide libéraux uniquement !

      Répondre
    • Cela permettra à l’ aide soignant(e) de pouvoir, si elle/il le souhaite, de travailler en “Indépendant” en fonction de son champ de compétences et pourquoi pas de travailler avec des cabinets d’ IDE. La prise en charge des patients à domicile augmente. Les cabinets d’ infirmiers libéraux sont saturés.
      Travailler en bonne attente et intelligence ce n est pas possible ?

      Répondre
    • Je tiens également à rappeler la notion d’aide soignant : travailler sous la responsabité d’une ou un infirmier. Donc comment rendre une profession libéral une profession dont la formation en 9 mois est basée sur un travail de collabotation avec un infirmier. C’est un non sens. Je tiens également a rappeler que rien n’empêche un(e) aide soignant(e) de passer le diplôme infirmier. Si nous faisons la même chose se sera du gâteau les 3 ans d’études.

      Répondre
      • Aide soignante depuis 32 ans ,j’ai du faire auxiliaire de vie à domicile pour être à mon compte et quand je vois ce qui se passe au domicile des patients je suis bien triste….les idel n ont pas le temps pour les gros soins de nursing…pas de shampooing douche en 10mn etc…et puis je vois des auxiliaire de vie faire des dextro manipuler des pompes à insuline faire des aspi andotracheal j hallucine….je ne veux pas remplacer les infirmières je n’ai pas fait 3 ans d études mais je pense être plus apte avec mon diplôme d aide soignante que des auxiliaire de vie qui vont des toilettes donnent les tt etc…y a du boulot pour tous…

        Répondre
      • Bonjour Fabien,
        Il faut se mettre un peu a la page c est finie le ” sous la responsabilité de ”
        Et l aide soignante est parfois bien plus compétente que certaines ide d EHPAD….

        Répondre
    • Je suis entièrement d’accord avec vous. J’ai travaillé des années en SSIAD et nous n’avions quasiment que des toilettes ” lourdes ” chronophages qui ne rapportent pas assez aux infirmières, mais elles gardaient ” les toilettes rapides ” ….

      Répondre
    • Je tiens à rappeler la notion d’aide soignant : travailler sous la responsabité d’une ou un infirmier. Un non sens de rendre une profession libéral alors que la formation en 9 mois est basée sur un travail de collabotation avec un infirmier. Notre métier d’IDEL est déjà lourd je n’ai pas besoin en plus de devoir superviser une AS. Je tiens également a rappeler que rien n’empêche un(e) aide soignant(e) de passer le diplôme infirmier. Si nous faisons la même chose se sera du gâteau les 3 ans d’études. Sèrieux on nivelle tout par le bas, c’est bien le moment avec le manque de médecin. Et pour les candidats(es) aux BSI allez voir les exigeances et les responsabilités qu’il en découlent mais faut-il avoir fait les études infirmières pour comprendre. Tout ça c’est une question de fric pour les AS comme pour les IDE on va pas se mentir mais perso je vois les mentalités changés vers le pire donc si en plus on a des gens non formés pour faire le travail complexe du domicile on va droit vers la déchéance

      Répondre
    • Oui de part nôtre rôle nous sommes beaucoup plus près du patient et de ses ressentis. La toilette doit être faite en prenant le temps et cest ce qui permet au patient de se délester de toutes ses angoisses. Les IDE sont très prises par les soins techniques et ne peuvent pas se permettre de prendre trop de temps pour les toilettes. Nous aides soignants avons de ce fait plus de temps d’écoute. Il est urgent de reconnaître nos compétences.

      Répondre
      • Je suis IDEL je je pense que cette évolution est légitime pour les aides soignant (es). Mais dans certains secteurs libéraux comme en zone rurale les cabinets au besoin d’une diversité de soins pour faire vivre le cabinet et notamment quelques soins de nursing . Pourrions-nous trouver une attente entre les équipes soignantes au lieu de se faire la guerre ? Pour faire du bon boulot il faut avoir une bonne collaboration avec tout les secteurs de soins à la personne dépendante. Tout le monde est important les aides ménagères les aides soignantes et les infirmières .

        Répondre
    • Les infirmières rechignent à faire les toilettes à domicile ….c est galère à trouver , lorsqu un patient rentre d hospitalisation
      Nous ( aide soignante) sommes capable de faire les toilettes en structures , mais pas à domicile ???
      Déjà qu en structure on est bonne à vider les diurèse, mais pas à les quantifier ( enfin….de mon temps …)
      On peut arrêter l oxygène d un patient , mais on ne peut pas le rebrancher…..
      Il y a encore pas mal d incohérences

      Répondre
    • Tout à fait d’accord avec vous ! D ailleurs dans les sévices hospitalisés et dans les ehpad on ne voit jamais une infirmière faire une toilette ,même si les aides soignants sont en sous effectif. Les toilettes intéressent les infirmiers uniquement en libéral, cer c’est ce qui rapporte le plus .Alors il faut arrêter de parler de la dégradation de la qualité des soins .

      Répondre
      • Pour ce qui est des EHPAD, si l’infirmière ne fait pas de toilettes c’est peut-être aussi qu’elle n’en a pas le temps. Entre les soins, les visites des médecins et les tâches administratives, les chutes, les familles qui sollicitent l’IDE. J’ai travaillé en EHPAD comme IDE et quand on est seule pour 86 résidents il n’est pas possible de toujours venir aider pour des toilettes et à 4 IDE pour 3 équivalents temps pleins autant dire que nous n’étions pas en sureffectif. Personnellement, je n’ai jamais fais de toilettes quand je bossais en EHPAD mais je n’ai jamais demandé aux AS de prendre ne serait-ce qu’une tension artérielle ou une température à ma place, j’acceptais toujours de lever la personne à qui j’avais eu à faire un pansement au lit.

        Répondre
        • Moi je suis une ancienne bénévole ou t’es chez une personne AG dans le sixième le Pade de Hyères les palmiers dans le Var à Beauséjour et croyez-moi certaines aides-soignantes sont des lâches tout comme certaines infirmières qui ne donne pas les soins nécessaires à cette personnes AG vulnérable et comme c’est les infirmières sont des lâches et se permettre de maltraiter des personnes AG sans défense télé privée de soins et de ne pas annoncer aux médecins qu’elle souffre de telles problèmes ou tel autre si tu ne honte de traiter ainsi c’est malheureuse il faut parler de la Maltraitances il faut rendre justice à ces personnes qui sont morts dans des conditions terribles

          Répondre
    • Ah bon Sandra, plus humain que certain(e)s idel, c’est du commentaire pertinent ça!!
      Et 2 ans d’études en plus, ça ne compte pas? Combien de fois je me fait interpellé par un(e) AS pour des questions sur les patients… il n’y a pas que les soins d’hygiène lors de nos passages…

      Répondre
    • Une toilette, c’est pas un gant, de l’eau et du savon,
      Une toilette n’est pas un acte dans la nomenclature, c’est un Bilan de Soin Infirmier et ça regroupe un large éventail de soin,
      Bref, encore une loi proposée à l’aveuglette

      Répondre
      • Bonjour .
        Désolée mais l’ aide soignante est tenue à observer et à tranettre à l’infirmière toute anomalie constatée . De plus , le malade ou patient confie beaucoup plus facilement à l’ A.S ses ressentis ,
        J’ai été aide soignante plusieurs années en clinique , en soins à domicile et en EHPAD donc je sais de quoi je parle .

        Répondre
    • Tout a fait daccord avec vous d’ailleurs en milieu hospitaliers quand une aide soignante fait jusqu a 9 entrées la nuit toutes pathologies graves confondues dans un service dit poubelle juste pour désengorger les urgences la cela ne dérange personne meme que l ide est contente de nous déléguer des actions du rôle infirmier…..c est d une hypocrisie tout ça alors que la vérité c est que les soins de nursing les ide ca les emmerdent et ca ne rapporte pas assez mais l idee que l aide soignante puisse être indépendant tout de suite ils vont apprendre a les aimer !!!!!! De plus plutôt que d y voir de la rivalité je pense qu il y a assez de misères pour se partager le travail et même travailler ensemble en toute intelligence tout ceci n est qu une histoire d ego

      Répondre
    • Le travail infirmier ne se limite pas à une compétence de simple toilette mais à une prise en charge globale de la personne ce n’est pas une question d’humanité mais question de compétence et de reconnaissance du rôle propre de l’infirmière…..

      Répondre
    • Nous ne remettons pas en cause les capacités ou expériences des aides soignantes, nous avons toujours travaillé en collaboration. Mais plutôt le risque de glissement de taches. Et le côté éthique car le travail en collaboration est très différent de la supervision, je me vois très mal “superviser” une aide soignante, elle sait très bien faire son metier… Et pour ce qui est de l’humanité, j’ai croisé des aides soignants pas très humain non plus…

      Répondre
      • Ah oui mais c’est dans les deux sens avant d’être soignante j’étais aide à domicile et je peux dire que je croisais des infirmières ou une toilette durée 7 minutes je pense qu’elle est négligé la personne et je l’ai pas vu qu’une fois ça je pense vraiment qu’elle n’aime pas l’honneur signe toute manière on le voit bien dans les EHPAD elles sont censées faire aussi du nursing mais c’est très rare qu’on les voit mais après comme je dis chacun a son point de vue c’est normal moi je pense que de toute manière pour faire ce métier il faut vraiment avoir de l’humanitude tout simplement

        Répondre
        • Bonjour je suis aide soignante, les glissements de tache se font, defois certaine aide soignante sont plus compétente que certaines infirmières.et surtout pour être infirmière il faut valider son diplôme d’aide soignante, car si la première année n’est pas validé l’infirmière redouble, elle à besoin de son diplôme d’aide soignante pour faire infirmière

          Répondre
      • Désolé mais ça me Saoul de lire les commentaires d’ide qui jouent avec leur caca. On dirais des gosses qui ne veulent pas qu’un autre joue avec son jouer. De toute manière au vu de la dissolution de l’assemblée, la loi seras vue une autre fois et messieurs dames les stars du soins qui gères mieux que tout le monde. Quand les boomers seront tous dépendants et que vous ne serez clairement pas suffisamment pour pouvoir gérer tout ça, je pense qu’à ce moment là vous allez serré les fesses en priant que les as viennent vous aider en espérant qu’ils soit pas trop tard et que vous n’ayez pas déjà laisser une trace de frein dans le calcif.

        Répondre
    • Moi je pense qu’il faut arrêter de dire qu’il y a des rôles car quand on voit que dans les maisons de retraite celle qui est le plus près du résident c’est quand même les aides-soignantes quand il y a un problème c’est quand même l’aide-soignante qui le voit la première et qui prévient les infirmières et effectivement les infirmières souvent n’aime pas tout ce qui est nursing et on voit bien que de toute manière en tant qu’aide-soignante on dépasse toujours note rôle propre tout ça pour dire que effectivement les aides-soignantes en libéral seraient très bien mais bon ça va être mon point de vue

      Répondre
    • Tout à fait d’accord avec vous, parfois les aides-soignantes sont plus humaines que ces idéal… 23 ans d’ expériences dans le métier…
      On sait de quoi on parle

      Répondre
    • Exactement je suis aide soignante en cesus. Et heureusement j’ai des idel qui m’envoie des patients chacun c compétences elles m’ont dit mais c les seul. 40e sa peu monter et la secu remboursé lorsque c les ide..bref et chercher l erreur on est pas reconnu et les aides ménagère si..un gros pavé..j’espère un jour nous aussi on aura des remboursement pour nos soins..

      Répondre
    • Tout à fait d’accord
      Comment les infirmiers pourrait ils exercer si on ne faisait pas déjà des dépassement de tâches

      Répondre
    • Tout à fait d’accord..les IDE libérales revendique le droit de s’approprier les toilettes..par contre dans les services de soins cela intéresse beaucoup moins

      Répondre
    • Bjr c’est bien vrai surtout quand on voit la qualité des soins de certaines IDe qui visent plus le pecunier que l’humain. Avec une bonne collaboration avec les médecins et certaines ide pour les actes non permis aux AS comme les perfusions certaines aides soignantes qui ont l’amour du métier et de l’autre fera complètement l affaire.

      Répondre
    • Tout à fait ….j ai pu constater que certains. Infirmier(e)s faisaient les toilettes à domicile à la va-vite….. et comme les toilettes leur rapporte plus plus voilà le pourquoi de leur colère

      Répondre
    • Bon nombre de cabinets infirmiers ne font plus de toilettes depuis longtemps perso 19 ans liberale et jamais de toilette

      Répondre
    • En tant qu’IDEL nous n’effectuons plus de toilettes à domicile mais collaborons avec les SIAD au sein desquels travaillent les aides-soignantes ou l’ADMR qui emploie aussi des aides-soignantes
      L’humanité n’est pas réservée à l’une ou l’autre profession, tout dépend de ce que l’on veut faire de son métier
      Étant IDEL depuis de nombreuses années et intervenant régulièrement en collaboration avec les aides soignantes sur des prises en charge complexes, il me semble indispensable de continuer de travailler avec notre supervision
      Par contre effectivement pour des patients ne nécessitant pas de soins infirmiers, il serait grand temps de laisser les aides soignantes exercer leur rôle en autonomie

      Répondre
    • En tant qu’IDEL nous n’effectuons plus de toilettes à domicile mais collaborons avec les SIAD au sein desquels travaillent les aides-soignantes ou l’ADMR qui emploie aussi des aides-soignantes
      L’humanité n’est pas réservée à l’une ou l’autre profession, tout dépend de ce que l’on veut faire de son métier
      Étant IDEL depuis de nombreuses années et intervenant régulièrement en collaboration avec les aides soignantes sur des prises en charge complexes, il me semble indispensable de continuer de travailler avec notre supervision
      Par contre effectivement pour des patients ne nécessitant pas de soins infirmiers, il serait grand temps de laisser les aides soignantes exercer leur rôle en autonomie

      Répondre
    • Il est en effet temps que les ASD puissent exercer en libéral. Les IDEL ont largement de quoi faire et refusent les soins d’hygiène par manque de temps ,dixit, plutôt car peu valorisant (sauf financièrement).

      Répondre
    • Exactement d’accord avec vs . C’est juste une histoire de sous. Elles ont peur d’avoir moins de toilettes à domiciles donc une paye diminuée. ..
      La France c’est ça !!

      Répondre
    • oui tout à fait je le vis tous les jours les infermieres libérales bâcles les toilettes et se plaignent tous les jours c est insupportable les infermiere devraient s occupés que des soins comme dans les hôpitaux et laisser le travail des aides soignantes libérales pour pas mal de patients ça éviteras les menaces de partir qu ont entend tous les jours….enfin une loi bienvenue

      Répondre
    • Tout à fait d’accord les infirmiers ne veulent plus faire les toilettes à l’hôpital mais pour se faire du fric à l’extérieur accepte toutes les toilettes il faut voir des fois dans les conditions où elles sont faites donc leur Principe De moral, C’est surtout que ça le rend enlèverait les toilettes qui leur rapportent le plus Financièrement il faut pas se mentir

      Répondre
    • Avez vous compris le sens de liberal? En tant que salarié si vous vous blessez ou que vous tombez malade, vous vous arrêtez en conservant presque intégralement votre salaire et vous reprenez le travail lorsque ça va mieux.En liberal, si vous vous arrêtez, les patients ne peuvent pas attendre tranquillement votre retour : soit vous perdez votre patientel soit vous trouvez un remplaçant à qui vous rétribuerez vos facturations…donc pas de revenus sauf des indemnites minimes qui ne couvriront pas les charges qui tombent toujours.Alors allez y les filles !J oubliais: les congés payés vous oubliez.

      Répondre
    • Tellement d’accord avec Sandra ….. glissement de taches des infirmières vers les aides soignantes dans les services ça n’inquiète pas les IDE …. Par contre dans les établissements elles fuient les soins de nursing qu’elles affectionnent tant à domicile et qui qui sont à vrai dire le plus gros pourcentage de leur gagne pain…. Nous sommes les yeux des IDE en institution….Nous pouvons l’être à domicile et tirer la sonnette d’alarme…. Et nous aimons notre métier et nos patients …..aussi….

      Répondre
    • La toilette est un soin pluridimensionnel. Elle permet de mettre en évidence de nombreux problèmes liés à de nombreuses pathologies éventuelles. Les IDE et donc les IDEL sont formées pour cela, pas les AS.
      A chacun sa spécificité, il faut arrêter de brader notre système de santé. Concernant l’avantage financier, renseignez vous…

      Répondre
    • D’ accord avec vous . Quand le personne se lève sa leur va mais quand la personne et alité la il y a plus d infirmière .

      Répondre
    • Exactement,.nous en tant qu’aide soignante on prend plus de temps que les ide qui font ça en 2 minutes parce qu’elles sont souvent pressé.
      Mais oui elles perdront énormément d’argent.
      Mais je reste persuadé que c’est à nous les aides soignante de faire les toilettes,.elles auront toujours les soins à faire ça n’empêche en rien, chacun son travail.

      Répondre
    • Vous avez tout à fait raison je dirais même que les aides soignantes sont plus apte à faire les toilettes, quand on voit que dans les structures elles ne veulent pas les faire car elles n ont pas fait 3 ans d études pour laver des culs et qu elles se battent à l extérieur pour faire des toilettes parce que ça rapporte ça me dégoûte

      Répondre
    • Tout à fait d’accord, et en soins à domicile, disons le , elles l’expriment clairement.
      Il est connu dans le libéral que des toilettes soient facturées dans les actes alors qu’elles n’en font pas partie.
      Ce qui est le plus dure c’est qu’aucun syndicat ne peut défendre les droits des aides soignantes , injustices total de deux fonctions différentes qui sont défendue par la hiérarchie… et le risque ce n’est absolument pas la disparition des IDE mais la disparition des aides soignantes (qui passent bien plus de temps au chevet des patients à domicile, le temps d’une toilette n’est pas le temps d’une réfection de piluliers ou d’une réfection de pansements…)

      Répondre
    • Bonsoir,
      Ancienne IDEL à la retraite depuis quelques années, je suis tout à fait d’accord avec vous. Au début de mon activité j’ai effectué des toilettes , en association avec des soins complexes ( perfusions, pansements, injections, prises de sang, distribution de certains médicaments etc…..) dans ce cas, c’est le rôle de l’infirmière.
      Par contre les toilettes sans soins infirmiers, devraient être effectuées par les Aides Soignantes libérales où salariées dans un SSIAD. Personnellement J’ai bien travaillé et croisé des A. S. salariées, dans ces services, sans aucun problème.
      Cela est mon point de vue.
      Monique StCs

      Répondre
    • Je reconnais que tout le monde peux faire une toilette mais reconnaître des signes de pathologie exemple cancer du sein que l on découvre lors d une toilette c est pas donné a tout le monde . Je pense une aide soignante a besoin d une collaboration avec une ide car c est elle qui transmet au médecin . De plus toujours critiquer les ide sur la question financière. Bientôt nous pourrons dire plus de médecins l infirmière pourra faire son travail et elle sera mieux payer. N allons plus nous former et attendons que les lois passe un jour nous serons professeur.

      Répondre
    • En effet, cela risque de mettre en péril beaucoup de liberales, lesbactes du role prescrits étant mal renumeres, comme les prises de sang à 6.08… Est ce souhaitable d’assener un nouveau coup de massue aux idel ?

      Répondre
    • Exactement car les compétences nous les avons.Elle gagne leurs vie avec les soins de nursing donc forcément elles montrent aux credos.
      Quand on est en institut et que l on fait des glissements de tâche,il n y aucun problème, quand il s’agit de donner un autre statut aux AS la nous sommes dangereuses

      Répondre
    • Bonjour,
      Je confirme, je prépare moi même le pilulier de ma mère, effectivement, boîte avec dessin et tous les traitements ont été mis à l’envers les traitements du soir au matin…tout le pilulier était mal fait.
      La cassette pour le contrôle de la glycémie à renouveler et l ideal ne savait mm pas qu’elle pouvait faire elle mm faire une ordonnance pour le renouvellement !!
      Donc oui je confirme nous sommes tout à fait capable de pratiquer certains actes et parfois mieux!!
      Cette peur est surtout justifier par un manque à gagner!!!!

      Répondre
    • Entièrement d’accord avec vous les infirmiers libéraux refusent de faire la toilette ils prennent juste soit disant les soins infirmiers,qui s’occupent de la toilette et la prévention des escarres,la surveillance d’état général du patient c’est l’aide soignante ( dans les SSIAD) comme ils disent les médecins l’aide soignante c’est les yeux du médecin

      Répondre
    • Bonjour, étant IDEL je comprend que les aides soignants ai besoin de reconnaissance et d’autonomie et je trouve que ça peu être une bonne chose mais sous couvert de l’infirmiere libéral, car oui vous êtes tous aussi capable de vous occuper des patients mais dans certains cas vous serez confronté à des pathologies ou des infections que vous ne pouvez pas gérer seul ( infection urinaire, reconnaître le début d’escarre et agir en conséquence, infection cutanée de la partie intime… ). C’est pour cela qu’un travail en collaboration me semble important. Mais je ne sais pas comment cela peut être mis en place sans impacter la rémunération des infirmières libérales.

      Répondre
    • c’est clair il vaut mieux une as qui prends le temps qu’un idel qui court partout et fais une toilette à l’arrache ..

      Répondre
    • Comment peut-on dire que les ide Veulent garder les toilettes juste pour une question d’argent je pense que les aides soignant ne savent pas combien est régler une toilette à domicile Et le temps qu’on y passe réellement à savoir sois moins d’une demi-heure ou plus alors ce genre de réflexion est très déplacée. Le poste auxiliaire de vie A été créée justement pour soulager les ide

      Répondre
    • Bonsoir, vous avez tout à fait raison, la jalousie, car les toilettes sa rapportent plus qu une injection et augmentent leur chiffre de soins, mais quand on voit la prise en charge pour une toilette par ide à domicile, vaut mieux une AS, je sais de quoi je parle, ça fait 48 ans que je suis AS, le problème de la France, on ne peut avancer car chacun sa place, pas prendre la place de l autre, bien triste….

      Répondre
    • Tout à fait d’accord: les infirmières ont une tarification dégressive 100%sur le premier acte de soins donc les toilettes sont financièrement les plus avantageuses, après le troisième soin, rien est rétribué. Je suis aide soignante assistante de soins en gérontologie et pour ce qui est de la prise en soins des personnes souffrant de troubles cognitifs je suis formée pour aider ces personnes dans les gestes de la vie quotidienne. Pourquoi ne pas envisager une Coopération , l’infirmière dans son rôle precrit et l’aide soignante dans son référentiel d’activité . ..

      Répondre
    • Oui Sandra totalement d’accord avec toi rendons ce qui est à césar à césar car moi même je suis un aide soignant j’ai très bien envis d’être valoriser et très bien reconnu et avancer aussi dans ma carrière. Et puis les IDE c’est dans le nursing Qu ’ils font leurs chiffres d’affaire .un temps ils nous traitent de pipi et kk laissez nous notre taff ds toute sa splendeur du coup laissez être aussi indépendant

      Répondre
    • Entièrement d’accord.
      Pour avoir travaillé en service pendant cinq ans , aucune ne faisaient de toilettes . Les as faisaient même les petits pansements

      Répondre
    • Absolument et en tant qu’infirmière j’approuve cette mesure, le maintien à domicile de la population vieillissante est actée depuis plus de 30 ans, les EHPAD insuffisants ou hors de portée des bourses. Aujourd’hui je cherche une infirmière dans le 64 pour ma fille en fauteuil, que des refus…trop de travail !
      Un monopole à repartir pour cette population qui rencontre d’ énormes difficultés de prise en charge et laisse les familles démunies devenir des aidants pour la plupart non formés et dont ce n’ est le rôle. Nous n’ avons pas les lits suffisants pour accueillir cette population âgée et/ou handicapées. Que les syndicats infirmiers réfléchissent davantage à un consensus de partenariat au lieu de crier au lese majesté !
      La qualité humaine des aides soignants fera du bien là où certains infirmières débordées n’ accordent que quelques minutes à ces personnes en total isolement. C’ est une infirmière qui parle et voit que si ma fille handicapée n’ a pas la possibilité comme elle le souhaite, de vivre indépendamment de sa famille n’ aura pas d’ autres choix que de revenir dans la maison familiale et notre relation sera celle d’ aidant à aidée et non celle attendue de mère -fille….et quand je ne serai plus là ?
      Que les infirmières libérales réfléchissent à collaborer au lieu de laisser cette population sans accès aux soins…
      Elle peuvent toujours retourner à l’hôpital qui manque cruellement de soignants.
      Il faut reconnaître aux aides soignants leurs réelles competences…

      Répondre
      • Merci Madame pour votre témoignage vous avez tout compris . Je suis en plein me VAE AIDE soignante . Je fais un stage prochainement en MAson d’accueil et j’ai aussi un frère gravement handicapé. Ce n’est juste qu’une histoire d’argent. Elles ont peur de ne plus avoir de pouvoir d’achat….

        Répondre
      • Les infirmières sont pleines d’humanité aussi !
        Quand les aides soignantes liberales devront multiplier les actes pour payer leur l’urssaf et autre carpimko… Et bien, on verra !!! Le soin doit être correctement rémunéré, et il n’y aura plus grand monde à mal travailler dans la précipitation !

        Répondre
  2. Si les aides soignante sont bien formees elles seront aussi competentes qu une infirmiere
    Il suiffit de cadrer les soins qui leur incombent
    Je suis une infirmiere a la retraite et dans ma carriere j ai vu des aides soignantes aussi competentes q une infirmiere
    De quoi ont elles peur ?
    Il y a assez de travail pour tout le monde
    Cb

    Répondre
    • Les IDEL veulent garder les toilettes à domicile, car c’est un soin qui leur rapporte, alors qu’à l’hôpital, elles fuient le toilettes!

      Vivement une reconnaissance pour les aides soignantes!

      Répondre
      • Je suis totalement d accord ..
        En structure souvent elles ne font que leur propre rôle mais aussi du à la formation qui a changé que ce soit pour les ide ou les aides soignante

        Répondre
      • Merci Martine je suis entièrement d’accord ’accord avec toi car je vois cela tout les jours à l’hôpital ou je travaille. Quand c’est pour les sous ce n’est plus pipi et kk n’importe quoi

        Répondre
    • Bonne question.
      Pourquoi avoir peur?
      On retrouve dans cette profession comme partout ailleurs ceux qui ont le sens de l’éthique et d’autres pas.

      Donc la fébrilité des IDEL est tout le autre…..
      Tout est question de gains….

      Répondre
    • Bravo ! Merci pour votre reconnaissance.
      Heureusement qu’il existe des infirmières avec un bon état d’esprit comme vous.
      L’important comme vous dite est de bien cadrer les soins et aussi d’etablir une bonne communication avec les IDE pour un travail en toute sérénité pour le bien être du patient.

      Répondre
    • Vraiment tout le travail de merde que les aides soignants font que reste-t-il encore ? Les valoriser serait une reconnaissance à l’endroit de ces braves dames et messieurs.

      Répondre
    • Cette loi serait vraiment bien et pas de raison à avoir du côté infirmier je pense que des patients il y en aura toujours assez .Personnellement quand on cherchait une infirmière pour la toilette de mon grand père on ne trouvait aucune infirmière pour la toilette soit disant trop compliqué et le lève malade ne voulait pas être utilisé simplement par manque d’habitude…

      Répondre
    • Si les aides-soignants sont aussi compétents que les infirmiers, puisqu’on donc les premiers ont 9 mois d’études et les seconds 36 ?
      Je ne dénigre absolument pas les AS mais je refuse que la reconnaissance d’une profession se fasse au détriment d’une autre….

      Répondre
  3. Bonjour, je suis IDEL depuis plusieurs années, les soins à domicile évoluent et les aides soignantes sont un pilier majeur de cette évolution, leur rôle propre est très bien fait déjà dans des structures comme les SSIAD et il serait logique Qu’elles puissent à leur tour devenir indépendantes. Les IDEL sont surchargées, les aides soignantes sont nos binômes de toujours il me tarde leur reconnaissance.

    Répondre
    • Merci , vous êtes honnête par rapport aux autres qui ont peur qu’on pique leurs boulots, du vrai n’importe quoi, il y a du boulot pour tout le monde pourtant non?

      Répondre
    • Le rôle propre aide-soignant n’existe pas, c’est pour cette raison qu’elles realisent leurs activités de soins uniquement sous la responsabilité d’une IDE. Leur formation ne leur permet pas d’être autonome dans les soins. Réaliser une toilette ne se limite pas à assurer l’hygiène corporelle ! Il s’agit aussi d’observer l’état clinique général, surveiller les risques liés aux pathologies, aux traitements médicamenteux et surtout élaborer un projet de soins.
      Jusqu’à présent, quel que soit le lieu d’exercice et notamment en SSIAD c’est une infirmière qui en a la responsabilité car seule compétente grâce à sa formation.
      Pour rappel les infirmièr(e)s et les aides-soignant(e)s travaillent en bonne collaboration mais pour qu’il y ait délégation il faut un même niveau de compétence.
      Les A.S. peuvent aussi évoluer vers la profession infirmière.
      J’en profite pour remercier toutes mes binômes AS qui m’ont tant appris

      Répondre
      • Comment vos binômes AS ont pû tant vous apprendre, vous qui considèrez qu’elles ne sont pas capables d’observer une dégradation, amélioration de l’état clinique au jour le jour, qu’elles ne connaissent pas les risques liés aux pathologies, aux traitements….Les projets de soins sont aussi une collaboration pluridisciplinaire, un investissement de chaque intervenant, seul l’IDE ne fait pas tout!
        Ayant travaillé en SSIAD, je peux vous assurer que l’on voit de tout chez les AS mais aussi chez les IDE.
        Actuellement, j’ai besoin de soins à domicile parfois ça fait peur, heureusement que je ne suis pas encore totalement dépendante!!
        Enfin, tout ça pour dire qu’un statut libéral pour les AS, enfin!! Mais ne jamais oublier cette collaboration pluridisciplinaire, toujours en respectant les compétences de chacun et le plus important toujours pour le bien être du patient, pour une prise en soin et non une prise en charge au vu d’une meilleure rentabilité.

        Répondre
    • Merci pour votre réponse…Je trouve que cet article ne reflètent pas se que la plupart des infirmières libérales pensent car il essaie de nous diviser alors que en temps qu as j ai vu combien elles étaient surchargé et une as est tout a fait capable de remplir en libéral les fonctions qu on lui permet et appeller l infirmière libérale du patient ou le médecin pour des transmissions simples…

      Répondre
    • Je suis aide soignante dans un ssiad depuis 15 ans et nous assistons a un glissement de tâches..
      Les infirmières nous délégué dé plus en plus pour les pansements
      Je pense que les aides soignantes serait en capacité d évoluer en libérale

      Répondre
  4. Certaines compétences sont déjà acquises par les aides soignantes et certaines tâches leur sont déléguées. Avec une formation tout au long de leur carrière et des remises à niveau régulières je pense qu’elles peuvent revendiquer leur indépendance. D’autre part, une toilette peut être prise en charge par les aides soignantes puisqu’elles sont formées à cela, (la pose des bas de contention, la surveillance des constances) cela dégagerait du temps aux IDE pour se concentrer exclusivement sur les soins qui nécessitent une formation spécifique liée à leur formation.
    Chacun de ces métiers dispose d’un niveau de compétences, il ne s’agit pas de mettre en concurence deux profession mais de les rendre autonomes et complémentaires afin de proposer une offre de soin qui permette une meilleure prise en charge des patients et de permettre aux IDE de se concentrer exclusivement sur les soins spécifiques.

    Répondre
    • Pourquoi vous en doutez?n’oubliez pas que des aides soignants sont formés au paramètre « poul ,saturation,tension ».aujourd’hui en formation ide la toilette ce fait sur copie et les as sur le terrain .

      Répondre
  5. Je pense que l’aide soigante peut travailler en bi -nome avec une infirmière libérale ,sachant que les IDE ne font quasiment plus de toilette cette possibilité de rendre les AS indépendantes peut être une bonne idée .je suis AS à la retraite et depuis des années je demande que nous travaillons main dans la main et non dos à dos. Pensez aux patients

    Répondre
  6. Les infirmiers peuvent devenir IPA, asalé, obtenir un droit de prescription,sans contrôle strict d’un médecin ! Pourquoi les aides soignants ne pourraient ils pas être reconnus pour ce qu’ils font depuis toujours ?! Pose de bandes de contention, utilisation des lecteurs de glycémie (les patients le font plus que souvent eux même) et surtout les soins d’hygiène,auxquels les IDE participent très peu,voire jamais en milieu hospitalier. Pourquoi un droit de monter en compétences ne serait il réservé qu’au corps infirmier ? Si je l’avais pu je serais libérale aujourd’hui au lieu de quoi j’ai rendu la blouse et changé de job vu les conditions d’exercice.

    Répondre
    • Entièrement d’accord avec vous.
      Moi même aide soignante depuis 2007, j’ai travaillé en ehpad, ssiad, et maintenant dans un service de médecine polyvalente (service en aval des urgences).
      Il est évident pour ma.part qu’il s’agit ici d’une question d’ego et de fric. En service de soins quels qu’ils soient j’ai rarement travaillé aille avec un/une IDE qui se sentait concerné par une toilette, une fonction de lit occupé ou innocupé, un simple change.. je vois des IDE sur leur téléphone et dire à l’aide soignante qui est déjà occupé dans un soin de changer tel ou tel patient car celui ci s’est deperfusé et par conséquent sali son betemnt de sang.. dans ce cas précis par exemple? Quel serait la difficulté pour l’ide après avoir reposé une perf de changer le patient? Ça ne serait pas dans ses compétences???
      Et des exemples j’en ai.pleins malheureusement..
      Un IDE libéral par exemple qui ne.prend même.pas la peine de rentrer chez le.patient qui injecte une dose d’insuline au travers du portail, on en parle?

      Quand je bosse avec une IDE qui n’est même pas foutu de reconnaître que le patient est train de faite un AVC on en parle?

      Il ne s’agit pas pour les AS de VOLER le boulot des infirmiers! Mais de travailler dans la limites de leurs compétences et en partenariat! En sachant qu’il y a bien plus d’AS chevronnés qu’on ne croit.

      De lire que si on veut faire le boulot d’infirmière faut faire des études d’infirmière, mais il le s’agit aucunement de cela! Nous ne voulons pas être infirmière ! Nous aimons notre métier et pour la plus part d’entre nous le faisons extrêmement bien!
      Glissement de tâches : glycémie.. mesures des paramètres vitaux (et il ne s’agit pas uniquement de lire ce qui est écrit ! Mais de pouvoir reconnaitre une anomalie et par la meme connaitre le dossier du patient) car lorsque nous somme en transmission inter équipe l’AS est présent il me semble non? Il serait trop bêtevous pensez pour ne pas comprendre ce qui se dit?
      déperfuser un patient.. pose de bas .. pansement simple… les escarres on en.parle??

      Je trouve un peu trop d’hypocrisie dans les commentaires. Pour ma part et je pense parler au nom de pas mal d’AS, je ne veux absolument pas être infirmière auquel cas j’aurais fait les études pour.. j’aime mon métier et je suis ultra compétente dans mon domaine et même plus! Quand ton chef de service te demande ton avis c’est qu’elle estime que tu as un regard et des compétences pour donner ton avis. Nous ne sommes pas bon qu’à faire du nursing.
      Et je pousserais plus loin ma réflexion en disant pourquoi pas créer une formation en pratique avancée pour les As qui le désirent et en ont les capacités ? Au moins on ne pourra plus dire que nous ne sommes pas compétents pour exercer en autonomie ?
      Et soyons bien d’accord avec le.fait qu’il ne s’agit pas d etravailler dos à dos mais bien main dans la main!!
      Et je tiens à préciser que dans un panier pas toutes les tomates sont pourries. Y a de supers bon IDE comme.de super bons AS et le contraire existe aussi !!

      Répondre
  7. Franchement on a déjà vu ce genre de chose avec la délétion de tâches des médecins vers les infirmières. Puisqu’on l’a accepté pour des diplomées à bac +3 face à un bac +8, avec des compétences differentes, je ne vois pas en quoi on dirait non aux aides soignantes, sachant qu’elles ont quand même des études et apprentissages en commun et la même école. Les aides soignantes sont bien plus proches des infirmières, dans leur façon de procéder, que les infirmières avec les médecins. Ce qui fait que c’est plus logique. Donc je dis oui cette idée.

    Répondre
  8. Merci pour votre soutien vis à vis des aides soignantes.
    Je peux comprendre la réticence des IDE mais tout marche sur la base de confiance aussi la conscience professionnelle.laisser les AS profiter de cette opportunité.

    Répondre
  9. Merci pour votre soutien vis à vis des aides soignantes.
    Je peux comprendre la réticence des IDE mais tout marche sur la base de confiance aussi la conscience professionnelle.laisser les AS profiter de cette opportunité.

    Répondre

    Répondre
  10. Forcé des aide soignant à devenir ide pour passé en libérale, une vrai perte de temps, son compté tous les AS qui boss au noir pour tous les idel arrêtés vos hypocrisie laissez une nouvelle ouverture d’emploi aux AS, des soins de qualité aux patients.

    Répondre
  11. Il existe déjà des a.s libéral, mais sous les ordres du cabinet IDE
    La c’est pour les rendre autonome.
    Et oui c’est une bonne idée ainsi que dans la qualité des soins.
    Le dénigrement de certains ne m’étonne pas,, nous ne sommes pas que des torches fesses, nous avons des yeux des oreilles et un coeur ! Et un cerveau, formation en plus sont les bienvenus !!

    Répondre
    • Les soins sont dégradés en France, depuis que les agents de soins et des agents hôteliers font des gardes de nuit dans les EHPAD, les MAS, et donnent des médicaments la nuit aux personnes âgées, et d’autres personnes qui n’ont jamais subi de formation dans le domaine qui font des gardes de nuit dans les maisons de retraite. Alors qu’il existe des infirmiers et infirmiers spécialisés étrangers qui ont un master en soins infirmiers qu’on empêche d’exercer et qui sont discriminés en France pour uniquement donner leurs places à certains français qui n’ont aucune formation,ni connaissance dans le domaine médical. C’est regrettable

      Répondre
  12. Je suis assez scotché de lire les craintes de ces syndicats en tant qu’ASD formé aux hospices civils de Lyon.
    Je partage bien sûr certaines craintes vis à vis de la qualité des soins car tout le monde n’a pas toujours la même conscience pro mais c’est tout aussi valable pour les IDE.
    Que ce soit à l’hôpital ou à domicile, j’ai vu des choses hallucinantes et ce n’est pas pour autant qu’il faut généraliser surtout que nous sommes totalement capables de travailler en collaboration.

    Pour ce qui est des soins à domicile, je pense qu’il s’agit surtout d’une question de financement car soyons clairs, les IDE sont tellement débordées qu’elles ne prennent plus ni les toilettes, ni les changes, ni pas mal de choses qu’un ASD est largement capable de réaliser tout en veillant au bien être du patient et à sa bonne santé.
    Actuellement les médecins prescrivent des soins à domicile à faire réaliser par IDE, mais comme elles n’ont pas le temps de tout prendre en charge (surtout si plusieurs passages par jour) c’est bien souvent des auxiliaires de vie qui s’en occupent pendant que l’IDE va juste se contenter de donner des médicaments ou faire une prise de sang tout en encaissant les soins d’hygiène réalisés par l’auxiliaire de vie qui elles ne sont pas concernées par la prescription.

    Des 5 ans que j’ai fait à domicile je l’ai bien souvent constaté.
    Je trouve que ce qu’elles disent dans cet article est d’un mépris pour notre profession comme jamais j’en ai vu. C’est vraiment rabaissant alors que sans nous la bonne prise en charge d’un patient serait impossible. C’est un travail d’équipe. Bref, ces mots sont à vomir et pourtant je me suis toujours très bien entendu avec les IDE, sauf dans le cas où je constate un mépris du bien être du patient, car oui ça existe aussi côté IDE…

    Répondre
  13. Je ne crois pas que c’est une bonne idée de laisser les aides-soignants faire des tâches sans supervision stricte. La qualité des soins va baisser.

    Répondre
    • Mdr je suis aide soignante depuis plus de 20 ans a l hôpital cela fait longtemps que nous ferons le travail des ide et les toilettes n’en parlons pas elles ne veulent pas pour la plupart y participer évidemment a domicile cela rapporte cela n’ est qu une question d argent pas de compétences les ide soyez honnetes

      Répondre
    • Bonjour
      Effectivement au vue du travail avec une supervision stick de certains infirmiers (ieres), je me pause la question de la qualité des soins par les aides soignants (tes).
      Nathalie une aide soignante qui adore qu on denigre son métier.

      Répondre
    • Je suis aidé soignant et pour la “supervision stricte”, on repassera. Quelque soit la structure de soin. De plus en plus d’ephad fonctionne avec les aides soignants et un infirmier seulement quelques heures par jours.

      Répondre
    • Ce n’est pas là la discussion. Il s’agit de partager les tâches dont l’aide soignant est compétent.
      Il s’agit aussi d’apprendre de nouvelles compétences afin de rendre notre métier plus attractif et ainsi d’être enfin reconnus en tant que professionnel

      Répondre
  14. Parce que les patients vont sûrement mieux dormir en sachant que leur soignant est peut-être en formation accélérée.

    Répondre
  15. Excellente initiative, vraiment. Parce que moins de contrôle et plus de confusion, c’est exactement ce qu’il nous manquait.

    Répondre
    • Les discriminations aux recrutements des infirmiers et des aides soignants ont détruit complètement le système de santé français

      Répondre
  16. Je suis aide soignante et asg. J’ai fais du domicile et j’ ai croisé des aide ménagère , auxiliaire de vie, et des personnes sans diplomes qui mobilisaient, les personnes , faisaient leur toilette, distribuaient des médicaments, donnaient en bouche, les repas…. Ça ne derange personne? Et sans formation appronfondie…!!!Clairement ,les idel ont peur de perdre ”un marché ”. Les aides soignantes pourraient faciliter le maintient au domicile. Car les soins à domicile ne sont pas toujours à la portée de toutes les bourses et sont saturés.

    Répondre
  17. Vous saviez que les aide ménagères , aes, auxiliaires de vie, qui n’ont pas de formation très approfondie font du liberal? ( Toilettes, mobilisation, médicaments, repas avec parfois mise en bouche( avec des personnes qui ont des risques de fausses routes) là, ça ne vous dérange pas? Et de plus, elles n’ont parfois même une expérience en ehpad et encore moins hospitalière. Je suis aide soignante, asg( maladies des troubles cognitifs et alzheimer, je suis formée en soins palliatifs, et à la maladie de parkinson , j’ai une expérience hospitalière de 12 ans et ehpad de 18 ans. Certes je ne fais ni pansement ni injection. Mais je suis compétente. Une aide soignante liberale signifie des soins et du maintient à domicile moins couteux pour les bénéficiaires. Et certes un commerce ”juteux” en moins pour certains idel. Tout simplement.

    Répondre
  18. Je suis aide soignante à la retraite, j ai travailler en hospitalier et à domicile, la reconnaissance du métier d aide soignante est primordiale, dans certains pays, ce métier n existe pas, ce sont des degrés de compétences, moi j ai travaillé dans divers services, mon travail était différent d un service e un autre, j ai acquis de nombreuses compétences, sans faire de l ombre aux IDE, il y a du travail pour tous, alors pourquoi pas des AS libérales avec formations à l appui

    Répondre
  19. Je suis convaincu depuis des années que travailler en binôme avec idel c est la meilleure façon de travailler cela apporte un confort dans la qualité du soin et surtt pour le patient car il n y a pas que l argent qui compte il faut être professionnel jusqu’au bout des doigts et ce n’ est pas toujours le cas je pense qu’une as vaut des fois certaines ide .Continuons de croire qu une aide soignante peux devenir a son tour le droit d être reconnu a la hauteur où elle devrait l être. La qualité des soins seraient que meilleur.On délégue déjà assez de soins aux aide soignantes alors laissez les exercées en libéral aussi.

    Répondre
  20. As retraitée,il y a longtemps que j aurai aimé être indépendante. En maison de retraite les ide déléguent beaucoup aux as et ne font pas de toilettes…. Une as indépendante pourrait travailler comme en institution puisque les ide font leur travail qu elle ne font pas en maison de retraite ! C est surtout pour des raisons pécuniaires qu elles ne veulent pas de cette indépendance

    Répondre
  21. Je suis aide soignante, et ce dont les patients ont besoin à domicile c’est de plus de SSIAD.
    Pour moi la collaboration est essentielle entre les deux professions, le passage de l’infirmière pour établir et réviser les protocoles de soins, pour ensuite déléguer à l’aide soignante ce qui est possible.
    En SSIAD jai déjà effectué plusieurs soins dits infirmiers sans soucis, après avoir été formée dessus bien sûr. Et si le moindre problème, ou question se posait, je n’avais qu’à téléphoner à une collègue IDE.

    Répondre
  22. Les soins sont dégradés en France, depuis que les agents de soins et des agents hôteliers font des gardes de nuit dans les EHPAD, les MAS, et donnent des médicaments la nuit aux personnes âgées, et d’autres personnes qui n’ont jamais subi de formation dans le domaine qui font des gardes de nuit dans les maisons de retraite. Alors qu’il existe des infirmiers et infirmiers spécialisés étrangers qui ont un master en soins infirmiers qu’on empêche d’exercer et qui sont discriminés en France pour uniquement donner leurs places à certains français qui n’ont aucune formation,ni connaissance dans le domaine médical. C’est regrettable

    Répondre
  23. Pourquoi ??
    Pour ma part.Travaillant en EHPAD je n’ai jamais trouvé une infirmière qui prennent le temps de faire une toilette, même pour un résident en soin palliatif.
    Donc pourquoi les aides soignantes ne le ferai pas en libéral si ça les arranges ,elles font déjà beaucoup de soins qui sont délégués par les Ide Qui n’ont pas le temps de le faire .Faut être sur le terrain pour s’en rendre compte et le vivre.

    Répondre
  24. Je pense que les ides vont perdre leurs soins alors que c’est en grosse majorité des soins de nursing..facturé au prix infirmier..rendez nous nos soins ! Je ne vois pas en quoi les soins vont baisser..j espère que ça va passer…

    Répondre
  25. Une aide-soignante pourrait intégrer un cabinet d’infirmières libérales et travailler en collaboration avec elles. C’est bien le cas dans tous les établissements, pourquoi pas en libéral !

    Répondre
  26. Bonjour,
    Vous parlez de quelle qualité de soins? Ceux que les IDE refusent de faire en milieu hospitalier ?
    Désolée j étais AS et je n avais pas besoin de supervision (les IDE avaient d
    ‘autres tâches plus intéressantes de planifiées),….pour exécuter une prise e charge correcte d un patient《e》. Pourquoi dévaloriser le diplôme des AS celui qui engage leurs compétences ? Oui au libéral pour les AS

    Répondre
  27. Aide-soignante depuis 20 ans, je pense que c’est une bonne idée à condition que chacun reste à sa place et tant que l’A-S ne se prend pas pour 1 IDE et que les 2 travaillent en collaboration (rôle propre de l’A-S) cela ne devrait pas poser de problème… même si on n’est jamais à l’abri des dépassements de fonction…
    La reconnaissance de l’aide soignante serait formidable, et depuis le temps qu’on demande à pouvoir être libérale, car il y a de la demande en plus

    Répondre
  28. Il est impératif de créer ce statut.
    La réalité à laquelle j ai été confrontée lors de la maladie de mon mari la voici
    Pas une seule i.firmiere n à voulu prendre en charge mon mari en matière de toilette. J ai du recruter une personne pour m aider à faire la toilette.
    Mon mari avait une sep et il était alité h24. .

    Répondre
  29. Je suis aide soignante, 36 ans d’ancienneté . Les infirmières à l’hôpital ou dans les ehpad ne font plus de toilette et du nursing ça ne leur pose pas de problème……
    Il n’y a que les infirmières libérales qui pensent que nous ne sommes pas assez compétentes …….
    C’est une bonne chose pour les AS qui fait une toilette mieux qu ‘une AS ….

    Répondre
  30. Bonjour

    Certains commentaires laissent à désirer.
    L’aide-soignante est le rôle propre de l’infirmière donc en gros la première année en ifsi, le diplôme est donné après une année de stage, d’examens…par le ministère de la santé française.
    Nous sommes appelées à travailler 12 fois plus les aides à la toilettes, aux repas, à l’entretien de l’environnement…que les ide(s) qui ce consacre essentiellement aux gestes méficaux prècis.
    20 ans de métiers auprès de patients dépendants cela vous forge une certaine connaissance avec un bînome infirmier donc pourquoi tant de rabaissement envers les personnes qui font notre métier.
    Les aides soignantes font partis d’une équipe pluri-diciplinaire et savent contacter une famille, un tuteur, un médecin, un infirmier si besoin.
    Arrêtter de penser qu’une aide soignant doit dépendre de quelqu’un pour faire correctement son travail.
    Car certains infirmiers vont grincer des dents.
    Nous sommes de vraies soignantes par le bras droit de l’infirrmière bon sens.
    Donnez nous notre liberté et vous verrez que tout le monde y trouvera son compte patients comme soignants et cela contentera bien des personnes, des malades…

    Répondre
  31. Dans ma région la Lorraine plis précisément Merz plus aucun cabinet d’infirmière libérale ne prends de nouveaux patients avec des toilettes un vrai parcours du combattant alors que nombre d’aides soignantes seraient prêtent à le faire alors laissez travailler les aides soignantes qui sont également des professionnelles en soins

    Répondre
  32. Les aides-soignants méritent plus de reconnaissance, mais pas au détriment de la sécurité des patients. Trouvons un meilleur équilibre.

    Répondre
  33. Je trouve l’idée très mauvaise : j’ai une maladie neuro-dégénérative et je suis sûre qu’une AS peut passer complètement à côté d’une quelconque symptologie
    Déjà avec les IDEL c’est compliqué (méconnaissance de la pathologie ) je n’ose même pas imaginé avec un AS

    Répondre
  34. Vraiment BRAVO,
    Il serait temps de nous faire assez confiance car lorsque nous sommes en structure :
    Qui passe plus de temps avec les patients ?
    Qui prend le temps d’être à l’écoute ?
    Qui gère la salle ?
    Simplement nous sommes bonnes pour être sous la responsabilité de….
    alors que nous sommes très responsables et surtout très autonomes.
    Nous sommes suffisamment intelligente pour ne pas faire des glissements de tâches.
    Il serait vraiment temps de nous accorder notre liberté.

    Répondre
  35. Justement pour éviter tout débordement, il est nécessaire de créer un ordre des aides soignantes comme pour les infirmières et que cet ordre soit dirigé entre infirmiers et aide soins. De rédiger des protocoles de soins et des possibilités d’autorisation d’agir jusqu’à quel point. De fixer les prix entre les deux parties et la sécurité sociale.

    Répondre
  36. Avant de proposer des lois à l’aveuglette, il faudrait commencer par la base, et la base c’est la reconnaissance et la revalorisation du métier d’infirmier et d’aide soignant, on construit pas une pyramide par son sommet, mais par sa base.
    L’argument sur le fait que les IDEL ne prennent plus de patients lourds, c’est déjà pas vrai pour tout le monde, en plus de cela, la rémunération n’est pas au rendez-vous, personne n’accepte de travailler à perte.
    On va pas commencer à se chamailler et critiquer les personnes avec qui on travaille parce que IDE comme AS on est pas parfait,
    Les AS veulent plus de reconnaissance, c’est pas en leur donnant plus de responsabilité que ça résoudra le problème.
    Dans les EHPADs, y’a beaucoup d’AS, avec des temps déterminés pour chaque patient ? 15min pour faire les soins d’hygiène et de confort d’un patient avec déshabillage, douche, soins divers et habillage, c’est de l’usine, et c’est pas la faute des AS, c’est ce système qui privilégie la rentabilité au détriment de la santé des patients.

    Désolé pour ce coup de gueule, mais quand on veut trouver des solutions à un problème, on identifie le problème clairement. Des AS en libéral c’est pas la solution.

    Répondre
  37. Bcp d imbéciles dans tout ce que j ai lu.
    Aide soignante à domicile dans u. Ssiad depuis 15 ans,je n ai jamais vu une idel faire une toilette.
    Chacune connaît son travail dans les limites de son rôle propre. Je ne fais jamais le travail des idel comme elles ne jamais nos toilettes.nous travaillons en étroite relation,coopération.il n y a aucun problème, aucune confusion,aucun dépassement de tâche. Une méconnaissance totale du service à domicile..

    Répondre
  38. Bonjour à l hôpital au domicile c est l aide soignant qui installe le patient car l infirmière a pour de se casser le dos. Qui aide ou qui donne les repas. Qui lave le patient. Ainsi que sont environnement. Qui en parlant avec le patient capte ses inquiétudes et garde un lien pour que le patient ne se sente pas seul .. souvent les animations sont faites avec les patients. Souvent mes collègues infirmière et infirmiers mes fesaient. Ont a fait 3 ans etudes se n ai pas pour lave la (merde.) Car ça c est votre rôle. Et oui l aide soignant à un titre sui doit défendre

    Répondre
  39. Vs me faite sourire.
    Je me dmd vraimt si vous trouverez avantageux le prix d une aide a la toilette.
    Vs vs plaignez ds les structures car vs en avez trop de toilette, cr vss n avez pas de materiel…. cette proposition de loi n est pas faites pr valoriser le travail d A. S. Ms pr encore une fois pr vous sous payer, devaloriser la profession et ignorer les dmd des IDEL en ce qui concerne l augmentation des tarifs.

    Répondre
    • Il ne s agit pas de savoir qui c est faire quoi. MAIS de ne pas oublier pourquoi vous avez etes formé. Les A. S ont un diplome et les IDEL idem.
      Ne melange pas tt.
      Apres vous allez reclamer des frais supplementaire car vs avez effectue un acte infirmier….

      Répondre
  40. Et ces IDE libérales qui facturent des toilettes à domicile alors que ce sont des aides-soignante ou auxiliaires de vie qui les font, cela ne pose pas de problème !

    Répondre
  41. Bonjour à tous/ toutes
    J’entends tout le monde, je comprends tout le monde, et nous avons tous raison
    Nous avons surtout bien besoin les uns des autres, chacun avec nos diplômes et compétences différentes
    Alors pourquoi ne pas continuer d’aller dans le même sens : permettre aux cabinets infirmiers de continuer à travailler en binôme, c’est tout simple.
    J’ai commencé garde malade de nuit, puis j’ai passé mon DPAS, puis mon diplôme infirmier
    Ça tombe sous le sens, travaillons ensemble auprès des patients à domicile, nous n’en serions que plus efficaces
    Au plaisir

    Répondre
  42. Bonjour à tous/ toutes
    J’entends tout le monde, je comprends tout le monde, et nous avons tous raison
    Nous avons surtout bien besoin les uns des autres, chacun avec nos diplômes et compétences différentes
    Alors pourquoi ne pas continuer d’aller dans le même sens : permettre aux cabinets infirmiers de continuer à travailler en binôme, c’est tout simple.
    J’ai commencé garde malade de nuit, puis j’ai passé mon DPAS, puis mon diplôme infirmier
    Ça tombe sous le sens, travaillons ensemble auprès des patients à domicile, nous n’en serions que plus efficaces
    Arrêtons de nous tirer dans les pattes, nous sommes sensés aller dans le même sens et avoir les mêmes intérêts, celui des patients dont nous avons la charge
    Au plaisir

    Répondre
  43. Alors, nous sommes en 2024, et si certains sont contre, commencez par faire votre boulot.
    Combien d’As donnent les médicaments car les ide de déchargent, combien de pansements sont refaits car ils ne passent pas au bout d’un moment on le fait aussi, je comprends vos avis mais alors respectez les actes, parce que que quand ça vous arrange, ça délègue vite..
    N’est ce pas un problème d’ego aussi? avoir fait 2 ans de plus d’étude, pour avoir bac +3 j’ai choisi d’être as pour être plus près des patients, chacun ses choix…
    Au mieux si cela ne se fait pas, beaucoup feront la formation ide et vous aurez également de la concurrence…

    Répondre
  44. Bonjour,
    Il est fréquent que les IDE refusent ou laissent la basse besogne des toilettes aux AS en structure…
    Or, en libéral une injection ou une glycémie capillaire n’équivaut en rien à une toilette à domicile.
    Je ne généralise pas, mais reconnaissons le travail des AS et encourageons leur activité libérale.

    Répondre
  45. Bonjour à tous, je trouve honteux de ne pas faire confiance aux AS, sans les AS des maisons de repos n’existeraient pas du tout.Partout quand on parle de soignants ça s’arrête seulement aux médecins infirmière c’est vraiment dommage.
    Les soins à domicile pareil sans des AS la vie des patients iraient au ralenti.
    Avec une formation bien définie vous seriez étonné de ce que des AS pourraient accomplir comme tâches.
    IL EST TEMPS QUE DES AS SOIENT RECONNUS,REMUNERÉS A LEUR JUSTE VALEUR ET NE PAS LES CONSIDÉRER COMME DES SUIVEURS À QUI ON DOIT SEULEMENT MONTRER QUOI FAIRE.

    Répondre
  46. Pourquoi introduire cette loi maintenant? Ça va juste créer plus de confusion dans le système de santé. Mauvais timing!

    Répondre
  47. Je comprends pourquoi les infirmiers sont inquiets, mais avoir des aides-soignants indépendants pourrait être bénéfique. Qu’en pensez-vous?

    Répondre
  48. Chacun defend son beefteak et ça peux se comprendre ! Donc au lieu de se faire la guerre betement on ferai mieux de s associer car on a tous besoin d etre mieux remunérés ( AS depuis 30 ans ) et cela dependra surtout de la qualité des formations et apres de l implication de chacun car désolé les infirmiers mais j en ai vu des incompetents malgré votre soi disant formation plus adéquate normalement ! Comme j ai vu de mauvais aide soignants aussi !
    De toute façon on y est dans 1 systeme de santé a 2 vitesses et sans revalorisation alors plus personne ne viendra a la profession ou la quittera avant 3 ans comme deja le cas ! Des 30 ans comme moi on en verra plus !
    Déja que les nouvelles generations ne veulent plus bosser plus de 35h !! Alors que le reste du monde est a mini 45/60h ! Et est ce qu un pays se construit ainsi en bossant le moins possible ! On aurait certainement pas eu la tour eiffel ou notre dame ou il aurai fallu 5 siecles !

    Répondre
  49. Je rêve les idel se rebelles a quel titre? Pcq la y a plus d avantages financiers. En institution on se pose pas de 2 questions et oa délégation on la fait a tout va encore heureux d ailleurs que les AS sont la et sont compétentes grace aux infis qui ne veulent plus venir en MRS pcq la charce de travaille est trop lourde… alors oui cela serait une belle récompenses a des compétences. Certaines ne sont pas retournées a l ecole mais le terrain les as sans doutes olus que former et a tout et surtout aux pathologies chroniques. N oubliez pas que l AS est les yeux les oreilles les mains de l infis alors venez pas maintenant dénigrer leurs compétences. Comme certaines infis n ont pas de réparties ni de suivis combien de fois on doit pas ramasser les manquement ou erreurs. Et les ash devenues infis sans avoir eu un réel bagage de terrains on en parle? Alors peut etre pas toute mais une bonnes parties des aides soignantes compétente valent et de loin parfois les infis. Et dans la pénurie ca aiderai sans doutes justement a la continuité des soins ( correct) pas juste un passage de carte d identité comme certaines fond. Les AS au domicile salarié a qui on fait faire tout et n importe quoi ca dérange pas ca? Bien non c est la responsable de tournée qui touche l inami s enrichir avec les bras des autres ca on en dort que bien mais part compte quand on veut donner ce qui es logique par rapport a qui fait quoi réellement la ca va plus on sans la perte financière qui affole nos infis libéral…

    Répondre
    • Ne vous formalisez pas, cette loi ne verra pas le jour d’ici tôt, l’agenda politique est reporté voir annulé par les récents événements…De première intention, il y à des impératifs catégoriques étatiques à sauver..donc acte..Laissons la pression médiatique retombé..bien à vous…

      Répondre
  50. Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac . Infirmière depuis 33 ans 18 ans a l hosto et le reste en libérale ,,, il y a des bonnes et de mauvaises inf comme il y a de bonnes et mauvaises AS !!!!! Perso j ai toujours travaillé dans une bonne cohésion avec les AS et dans le respect . Alors stop à se critiquer les uns les autres . L important c est le patient et surtout ne pas voir nos professions à domicile disparaîtrent … pcq au rythme où ça va c est ce qui se passera . Restons solidaires

    Répondre
  51. Les infirmières ont juste peur de perdre une nouvelle fois …. de l’argent ! Crier au scandale alors que la plupart des IDE prennent les AS pour de la m***, déléguant au possible les soins de nursing et de confort dès que possible cad quasi tout le temps aux AS est d’une hypocrisie totale. Je rappelle, que nous sommes le premier regard sur le patient, la première alerte mais aussi souvent la première présence qui prends le temps de l’humain et qui ne néglige pas la santé psychologique du patient. Cette réforme ouvrirai le champ d’une reconnaissance justifiée, méritée et indispensable pour les AS !

    Répondre
  52. Oh que ça m ennerve !! Quand je lis certain commentaires d AS … sur le boulot d inf est tellement top … pourquoi vous ne faites pas l école d inf ??? .. lamentable une telle polémique !

    Répondre
  53. Je suis aide soignante via hublo en ehpad principalement, mais bien avec la personne vieillissante, cependant les a.s à Dom pourrait faire dégorger les ehpads, apporter plus de temps à la personne, lui f1ire garder au max son autonomie… au lieu de la laisser dans sa chambre à dépérir en attendant une phrase d un soignant… un mot, une caresse, ou bien plus encore…
    As à Dom ça serait un mélange de soin apris en école après une réévaluation des connaissances.. un personnel moins sous tension, apporter tellement plus qu une toilette… voilà pour moi c est quoi AS de coeur

    Répondre
  54. Dès la formation nous apprenons que l’IDE & l’AS = « COLLABORATEURS »

    Par conséquent, il faut qu’on arrêt de se lancer des « pierres ». En structure, chaque soignant à son importance dans le parcours patient donc pourquoi pas à domicile!?

    C’est l’occasion de favoriser justement une meilleure prise en charge du patient « qu’il soit encore mieux entouré ».

    De plus en plus, on observe une expansion ou du moins on tant vers de « l’ambulatoire » donc si la prise en charge se poursuit au domicile avec toilette, transfert lit-fauteuil, plaie chronique bref .. les soins sont lourds ou peuvent l’être ; Binôme IDE + AS libéral, WHY NOT ?

    Je pense qu’on pourrait enfin avoir une prise en charge dite de QUALITÉ ou du moins (pour mieux m’exprimer) plus adapter aux réels besoins du patient.

    S’il y a réellement des craintes et inquiétudes sur des éventuels dérives / risques pour les patients, il serait intéressant dans la réglementation d’introduire des spécificités c’est à dire que l’Aide-Soignant obtienne le statut d’indépendant mais avec une particularité, celle d’être associé à un(e) IDEL.

    Il faut peser « les pours et les contres ».

    N’oublions pas que la surveillance a un grand rôle et de plus en plus on parle de « Qualité des soins » ce qui nécessite du TEMPS !!! Je suis IDE et j’aimerai tout faire par moi même mais ce n’est pas possible c’est pour cela que je suis bien contente de pouvoir compter sur mes collègues AS en service.

    À noter : L’IDE a 2 ans de formation en plus mais pas que .. n’oublions pas la notion de responsabilité et un référentiel +\~ (je n’en dirai pas plus) …

    Essayons de respecter mutuellement nos compétences !

    Il y a du travail pour tous et je suppose que comme pour les IDEL, il y aura un quota, ce n’est pas tous les AS qui pourront se mettre à leur compte (Qté/secteur).

    Soignant(e)s valorisons nous car nous avons tous un rôle important (soins techniques, hygiène, surveillances, sensibilisations…) à jouer pour la prise en charge de nos aînés, de nos enfants, de nos futures mamans… !

    Répondre
  55. Je constate que ce débat déchaîne les passions.

    Des idel qui font les soins de nursing, cela existe bien plus fréquemment que vous le pensez.
    Notamment en secteur rural.
    Les SSIAD et ADMR ont beaucoup de mal à récupérer des aides à domicile et des aides-soignants.

    Des AS qui font de la maltraitance cela existe bien plus fréquemment que les témoignages laissent à penser.

    Il ne faut pas oublier que les AS travaillent en délégation du rôle propre infirmier.

    Et pour terminer sur la partie financière, les sommes forfaitaires annoncées sont de chiffre d’affaires et donc du brut.
    Concrètement, il faut retenir 50% de la somme.

    Ce projet de loi remet beaucoup plus en la profession qu’il n’y paraît.
    Les AS recherchent ce statut depuis fort longtemps.
    Et les projets de loi en ce sens n’ont jamais abouti.

    Mais comme bien des choses depuis Macron, le gouvernement et nos chers députés actuels s’attaquent à des sujets sans prendre en compte les tenants et aboutissants.

    Bref, ce débat mérite bien plus qu’une guerre de tranchées entre AS et IDE.

    Ludovic

    Répondre
  56. Augmenter l’autonomie des aides-soignants peut être bon, mais il faut d’abord assurer qu’ils ont la formation nécessaire. Sinon, c’est dangereux.

    Répondre
  57. Je suis infirmière et je fais les toilettes cela ne me pose aucun problème. Je discute avec les patients, je prend mon temps, je discute avec les patients. C’est réflexion comme quoi nous faisons des toilettes pour l argent. Arrêter de nous prendre la tête. Après si se n’est pas possible pour moi exemple une toilette lourde ou plus de place sur mon planning je fais appel au ssiad ou à l had. Cette loi est encore pour venir titillé les infirmières qui sont actuellement entrain de se battre, de manifester pour une revalorisation de leurs actes.

    Répondre
  58. Dans les EHPAD, hôpitaux publics ou privés les IDE sont ravies de reléguer toutes les toilettes aux AS. Ne racontez pas qu’en libéral ce n’est pas par intérêt qu’elles s’y cramponnent…

    Répondre
  59. Bonjour je suis une nouvelle diplômé as je souhaiterais simplement informer au personnes infirmière que nous sommes complémentaire nous sommes plus en supervision.
    Tout cela les ide au crainte de perdre beaucoup financièrement.
    Mais les aides soignante sont capable de travailler dans tout les Ets ou autres.
    Les soins à domicile c est plus l attente d une aide soignante que celui d une infirmière est là pour les piluliers ou les prises de sang si tout.

    Répondre
  60. Mais arrêtez de polémiquer y a du travail pour toutes les catégories socio professionnelles et je pense que vous oubliez l’essentiel nous faisons ce métier pour l’amour de l’humain et la franchement vous l’oubliez
    Ou est le confort du patient
    Moi j’ai travaillé 20 ans en hôpital je viens de faire 9 ans de libéral et aujourd’hui je suis en EHPAD donc oui je sais de quoi je parle et y a pas mieux qu’un beau travail d’équipe pour une belle prise en charge avant le point de vue financier

    Répondre
Laisser un commentaire